Les chutes, Oates

Attaquer un Oates presque juste après un Kadsische, évidemment, c'est prendre des risques, vivre sur une corde raide, risquer l'engloutissement définitif. Mais, il y avait la veuve blanche des chutes qui me sussurait "Viens, tombe avec moi, viens rechercher les morts, les âmes de ceux qui te sont cher et de ceux qui le seront,... Lire la Suite →

Un Site WordPress.com.

Retour en haut ↑