La resquilleuse, Mary Wesley

Poursuivant ma quête éperdue d’une lecture légère, digne de ce l’on pourrait qualifier de lecture de vacances : un roman facile mais drôle, bien ficelé, sans prétention mais bien écrit, et après mon échec d’avec Loving Franck, je me suis tournée vers l’Angleterre, valeur sûre où grouille les vieilles dentelles au goût d’arsenic et les roses  pivoines... Lire la Suite →

Un Site WordPress.com.

Retour en haut ↑