Etonnants voyageurs : y’a du lourd !

« T’as pris la bouteille de blanc ? » dit Athalie, diteIrma la douce. « Celle de l’année dernière qu’on devait boire sur la plage, avec tes copines ? et qu’on a pas bu, vu que ça caillait / ventait / pleuvait / crachotait / que c’était trop loin ? Non. » dit l’homme de la pampa. « Et si pour changer on prenait du rosé pamplemousse ? » « Tu crois que le rosé pamplemousse évite la pluie / le vent / la bruine (autre nom chez nous du crachin, faut varier les appellations, sinon on se lasse … On n’est pas en Bourgogne, mais à saint Malo) ?

« Non, mais ça évite le tire bouchon. »

« T’as pris les sandales, les bottes, les après ski ? »

« Les sandales sont dans le sac à dos et les bottes dans l’autre sac à dos. En cas d’inondation subite du palais du grand large. « 

« T’as pris les tee- shirts ? les petits pulls ? le parapluie ? le maillot de bain (un moment surréaliste, dédié à A. dite Irma la baigneuse), les pyjamas d’intérieur ? »

…. moment de stupeur dus aux pyjamas d’intérieur, les nuisettes seraient-elles passées d’âge, (me dirait la A. qui se gargue d’une jeunesse indélébile ?) ….

( Notice à l’usage des inconscientes qui oserait encore la nuisette dans les couloirs nocturnes d’un hôtel surpeuplé : elle doit être couvrante aux varicosités en tout genre, et autres rebondissements ventraux incongrus, voire aux pieds qui grossissent de manière inopinée )

« L’hôtel est réservé ? le resto ? » (là c’est la A. organisatrice)

« Les mêmes »

 « Non, parce que si on innove avec le rosé pamplemousse, faudrait pas abuser sur la moule, la soupe de poisson et le menu à 14 euros 50 ( de tête) »

 » Tu crois pas qu’on pourrait prendre des cahouèttes en cachette ? »

 » Pour les jeter aux auteurs ? »

 » …. »

« Athalie, ma douce Irma, (et c’est là que l’on réalise que je suis pleine phase d’imagination idéalisante de moi même), nous partons pour un festival du livre, pas pour un zoo … 

 » Y’a quand même un côté musée des plantes anciennes, non ? un truc plein de livres, avec des gens qui causent d’idées, des qui font la queue pour des débats, qui mangent des paninis au rythme du café littéraire, qui achètent des livres uniquement pour avoir le nouveau sac de plage qui va avec ? »

« Un musée vivant de souvenirs à faire et à venir (c’est le côté sagesse ancienne de mon homme). »

Moi, je vois uniquement le côté pratique.  Comme chacun sait.

PS : promis, je réactualise mon portable avant ! Je ne râle pas sur la couleur des bracelets en plastique qui vont enserrer mon délicat poignet pendant trois jours ! 

Que chaque A. se retrouve, je distribue les bons points à la fin du week-end … Qu’on se le dise !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :