Premier amour, Joyce Carol Oates

Evidemment un premier amour dans l’univers de Oates ne peut pas être romantique, fleur bleue, guimauve et fraise tagada, mais boue, marécages, serpent noir, damnation et abandon étouffant dans les entrailles de la déviance perverse.

Josie, la narratrice, a onze ans et concentre tous les traits de l’héroïne de Oates : solitaire par obligation interne et isolée dans un monde d’adultes aveugles et indifférents à son innocence. Sa mère, volage séductrice aux charmes monnayables, s’est enfuie avec elle dans un étrange refuge, la maison du révérend …. (révérend qui sent le Nike Cave à plein nez …) Dans la bicoque, qui fut cossue, rôde le sombre héritage d’une religion poisseuse dont l’ultime avatar est Jared, 25 ans, le cousin de Josie. Idolâtré par la vieille tante, sa grand mère, confite dans des diktats poussiéreux, il est voué à devenir le nouveau pasteur. Il trône en chemise blanche amidonnée, toute la journée penché sur des ouvrages de dévotion dont les couvertures racornies masquent des images malsaines … Sauf quand il hante les berges du ruisseau et laisse alors sortir de lui le pervers irascible et tyrannique, s’emparant de l’âme de Josie, et  » ce qu’elle ne peut nommer », s’accomplit.

Aucun souffle vivifiant ne ne se pose en ces pages d’un « conte gothique » à la Oates : Josie aime sa prison affective, ses tortionnaires, le beau cousin, la mère qui ne voit guère ses sombres épreuves et ses douloureuses meurtrissures.

Pour cette fois, la sauce Oates n’a pas eu de prise sur moi, un malsain tellement malsain qu’il en devient convenu et attendu, si bien qu’on ne sursaute ni ne s’imprègne. A la surface des marais grouillants, j’ai passé mon chemin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :