L’égaré de Lisbonne, Bruno d’Halluin

Attention, ceci n'est pas vraiment un récit de voyage, même si, à priori, il en a l'odeur alléchante (alléchée d'ailleurs, je le fus par Luocine). il s'agit plutôt d'un récit du retour du voyage, de la descente vers la désillusion, de la conquête, de la gloire. Le héros descend en trois paliers successifs, il se nomme... Lire la Suite →

Mon top 100, finalement !

J'avais dit à Ingamnnic que je ne le ferai pas, que j'aimais bien sa liste, mais moi, non, pas de top. 100, c'est trop, ou c'est pas assez, et puis, numéroter n'est pas mon truc, classer oui, mais à la manière du sieur Perec, à l’affectif qui se croit rationnel alors qu'il n'est qu'aléatoire de la mémoire. Alors,... Lire la Suite →

Avril enchanté, Elisabeth Van Arnim

Un roman antidote à la triste "condition pavillonnaire", qui met en scène deux chrysalides qui vont devenir papillons. Foin de tout réalisme, il faut juste rentrer dans la danse, ici, on baigne dans les fleurs, l'amour de son prochain, et même celui de son mari, c'est dire ... Il pleut sur Hampstead, une banlieue morne... Lire la Suite →

La condition pavillonaire, Sophie Divry, ou le livre qu’il ne faut pas lire si vous avez des bouffées de chaleur, mais j’avais prévenu.

En plus, de tout ce que j'ai dit précédemment, j'avoue que j'ai sursauté lorsque j'ai lu la première scène : une vieille femme dans sa cuisine se tient les mains posées sur une nappe cirée et écoute le ronronnement de son frigidaire. Son regard s'y promène sur les magnets moches qui y épinglent des cartes... Lire la Suite →

Pour une fois, j'annonce la proche note, enfin, je préviens plutôt de ne pas lire ma prochaine note qui parlera d'un titre qu'il ne faut pas lire quand :

La soeur, Sandor Marai

Après avoir été éblouie par "Les braises", et surtout, surtout, par  "L'héritage d'Esther", puis un peu déçue par "L'étrangère", je me suis dit, que, quand même, un petit opus du grand Marai, ça passerait tout seul. Sans compter qu'il m'attendait depuis des lustres sur mon étagère des pas encore lus, comme un petit sucre d'orge de... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑