Le livre des Baltimore , Joël Dicker. Episode1 : amour, gloire et beauté

Une bonne idée dans le sens, où, jamais, de ma propre initiative, je n’aurais acheté ce second titre de Joël Dicker, même si j’avais adoré me faire promener par la vérité sur l’affaire que l’on sait …. (je sais, vous pouvez me jeter des boules de Noël …) mais ce n’est pas une raison pour insister , quand même …

Après lecture, je n’ai pas changé d’avis. Jamais je n’aurais acheté ce titre. D’ailleurs, à vrai dire, je ne sais même pas trop ce que j’ai lu ; une parodie de roman à l’eau de rose ? Un roman des origines familiales qui aurait mal tourné à la sauce fraternité qui se termine en eau de boudin ? parce que n’est quand même pas vraiment possible que l’auteur se prenne vraiment au sérieux (si ? Alors, Ok, balancez les boules de Noël …)

 Côté eau de rose, on est dans le sirupeux people. On entend même les violons de « Amour, gloire et beauté » (je suis certaine qu’il y en a, j’ai vu un extrait du feuilleton dans « Asphalte » …). Le bel et jeune et riche écrivain à succès, Marcus Goldman (plus ou moins le même que celui de l’Affaire, sauf qu’il a changé de mère, ce qui est un tort, la première était beaucoup plus drôle que celle qu’il a maintenant), retrouve par le hasard d’un achat d’une villa en Floride, et d’un chien fugueur et tenace (genre Lassie chien fidèle qui se serait mélangé les pinceaux entre Belle et Sébastien, l’andouille. En plus, il s’appelle Luke, du coup, j’ai pensé à Rantanplan, c’est vous dire le bazar …), retrouve donc, son amour de jeunesse, Alexandra (on ne pouffe pas, dans Walt Disney, c’est presque pareil, sauf qu’il y a une grenouille en plus !). Il l’avait plaquée à cause du Drame (celui avec un D, dont je parlerai dans le deuxième épisode de ma note), et que depuis, elle est devenue l’idôle de la chanson américaine. Entre souvenirs torrides, regrets et rancœurs, silences éloquents, floutés glamour et flash-back, ces deux tourtereaux sauront-ils se retrouver et s’apaiser ?

Fin du premier épisode. ça vous apprendra à rigoler des amours enfantines ….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :