Une ardente patience, Antonio Skarmeta

Juste avant l’arrivée de Salvatore Allende au pouvoir, Néruda réside sur l’île noire, une île où le vent de la révolution ne souffle pas encore, où les pêcheurs sont pêcheurs de pères en fils et miséreux pareils. Le grand homme s’est retiré, drapé dans sa tranquillité, solitaire et semble-t-il, heureux de l’être.

C’est sans compter sur Mario Jimenez qui va se découvrir une vocation, celle d’être son facteur. Il n’a que lui comme client et va s’y attacher au delà de ce que le poète pouvait craindre. Tous les jours, Mario amène le courrier et s’incruste de plus en plus derrière la porte. C’est qu’il a découvert la métaphore …

Et cette quête de la métaphore le mènera droit à la découverte de son utilité. Tombé en pâmoison devant la fille de l’aubergiste, la plantureuse Béatriz, Mario peine à trouver le chemin de son cœur, jusqu’au moment où, l’usage de la métaphore ( et un petit coup de main un peu forcé, du Néruda), lui ouvre son royaume charnel … Néruda pourrait alors retourner vaquer à une occupation plus poétique des mots, si le vent de l’histoire du Chili ne l’avait entrainé loin de son île. Mario y entretiendra toutes les flammes du souvenir en attendant le retour de son mentor involontaire, devenue idole de l’amitié fascinée du jeune homme candide. Il soigne ses trophées, une dédicace, une lettre, un post scriptum, comme d’autres briquent des trésors mythiques. Et le poète le lui rendra bien …

Un livre si drôle, si tendre que je me demande bien comment il a pu donner lieu à un film, « Le facteur », dont le seul souvenir que je garde est celui de m’ être endormie devant. Mais c’était il y a si longtemps, que j’ai pu oublier que ce même jour j’avais couru un marathon (mais comme je n’ai jamais couru de marathon, je reste à peu sûre de moi …). Et dire qu’à cause de ce souvenir, j’aurais pu passer à côté de ce petit régal.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :