Il faut tuer Lewis Winter, Malcolm Mackay

Pas un seul kilt à l’horizon, pas un fantôme, pas un château hanté, quelques banlieues, quelques bars, une urbanité  en clair obscur à peine esquissée, le décor juste nécessaire à planter l’histoire : la préparation minutieuse d’un meurtre par un tueur à gage.

Ce tueur se nomme Calum Maclean, et même si il est encore très jeune, il est considéré comme talentueux, efficace, un animal à sang glacé qui tue comme on fait un métier, sans prise de risques inutile ni questions de conscience. La seule conscience qu’il connaisse est celle de bien exécuter le contrat. Par ailleurs, il tient à sa liberté, ne réalise que les commandes indispensables pour gagner sa vie, sans plus. Il ne sort jamais de son monde, et analyse faits, gestes, causes et conséquences comme un caméléon du crime.

Le prochain contrat est sur Lewis Winter, un trafiquant plutôt minable qui semble mordre sur d’autres plates bandes que les siennes. Pour l’instant, il se fait mener par le bout du nez par Zara, une jeunette aguerrie dans le milieu de la pègre, ce qui donne un couple de guingois. Ce qui n’est pas le souci de Calum Maclean, mais qui deviendra celui de l’enquêteur, côté police, après l’intervention du professionnel. Un enquêteur très mal embouché, mais qui s’annonce être la mouche du coche …

Si vous voulez changer de carrière, c’est le livre qu’il vous faut. Vous y trouverez tout ce qu’il faut savoir pour devenir (et rester) un tueur efficace ; préparation, gestion des risques, évaluation des tensions à prévoir, évacuation des tensions … Le tout en un kit très dépouillé du style. Très sec. Très phrases courtes, sujet-verbe-complétement, comme le dit tueur. Un minimum est consacré aux causes du meurtre, et rien sur les motivations de Calum, type par ailleurs parfaitement équilibré et sans cynisme aucun …

Cette sécheresse a fait que j’ai mis quelques pages à me sentir à l’aise dans cet univers du crime, très rationalisé et sans affect. Mais finalement, je m’y suis faite assez rapidement, et me suis même surprise à basculer aussi froidement du côté du tueur. L’intérêt est aussi relancé par l’enquête qui démarre, menée par un policier aussi sympa qu’un fil de rasoir, et qui s’apprête à malmener les jolies ficelles de Zara ( comme c’est une trilogie, son sort reste en suspens !)

A suivre sans doute …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :