Comment gérer sa frustration …

Je ne sais si cela vous est déjà arrivé de vous installer en fin de journée, dans les rayons printaniers qui dorent et réchauffent … dans un nouveau fauteuil de lecture … savourant à l’avance le plaisir de prendre le temps … Vous avez soigneusement sélectionné le livre qu’il vous fallait, un gardé exprès pour les vacances, une valeur sûre … Moi, ce fut « Le pique-nique des orphelins » de Louise Erdrich.

Ce fut, car après deux pages, l’évidence me tomba dessus … Je l’avais déjà lu. Et même pas chroniqué en ses pages, alors qu’il est super bien. J’ai dû traversé un autre espace temps, à un moment, mais lequel, impossible de me souvenir des circonstances de cette lecture, alors que d’habitude, tout me revient ! En attendant me voilà avec une frustration à gérer, et j’ai horreur de la frustration. 

C’est alors que j’ai furieusement pris la direction d’une librairie, en compagnie de fiston qui n’avait rien de frustré mais qui apprend à conduire, et que cela amuse de servir de conducteur à sa mère …

J’ai empoigné de mes petites mains avides le dernier McEwan, sans même lire le quatrième, c’est le dernier Mc Ewan, cela me suffit comme argument d’achat. Puis, « Americanah » de Ngozi Adichie, depuis le temps que je me dis qu’il faut que je le lise. J’ai tracé au rayon polar, toujours au pas de course (la librairie allait fermer), et toc, un Pierre Lemaitre « Trois jours et une vie » dont on ne dit pas franchement du bien, mais j’ai envie de voir par moi même quand Lemaitre est moins bon que dans les bons, Thomas H Cook, faut toujours avoir un Thomas H. Cook sous la main, moi je dis, « L’innocence pervertie », et « Tout ce qu’on ne s’est jamais dit » de Céleste NG, parce que je n’en ai jamais entendu parler et que le bouquin est lauréat du prix Relay 2016 (non, là je blague, je n’ai aucune idée de ce qu’est le prix Relay …). Et temps que j’y étais dans les jamais entendus parler, j’ai rajouté sur la pile « Sirena Selena » de Mayra Santos Febres et « La porte » de Magda Szabo. Deux noms imprononçables, en plus … Ce qui est une excellente raison, en soit.

Les vieilles anglaises me manquant aussi depuis un moment, j’ai alpagué « Persuasion » de Jane Austen et « La crique du français » de Daphné du Maurier. J’y vais doucement avec les vieilles anglaises parce que j’ai bientôt tout lu, là, juste deux petites bouchées pour boucher un coin de frustration presque plus impatiente. J’ai fourré le tout dans les bras de fiston, qui fait un très bon porte livres,  en murmurant, « mais il y en a encore plein d’autres … » ce à quoi fiston, pas stupide, m’a répondu « On est dans une librairie, maman, tu ne les liras jamais tous », et il a rajouté,  » Tu peux en prendre encore un, et c’est tout, parce la caisse est en train de fermer et que la jeune fille, elle nous attend pour fermer. » Ce fut Gaëlle Josse, « L’ombre de nos nuits ». (Il faut préciser que fiston est très à cheval sur les conventions sociales, et puis aussi qu’il avait déjà fait son propre marché …).

Opération anti frustration terminée, je me suis souvenue que j’avais un osso bucco en route et que pour entamer la pile, c’était donc mort pour tout de suite, là maintenant. 

Pas grave, vous savez ce que je vais faire, ces lignes tapées … me coincer dans le nouveau fauteuil de lecture avec le Mc Ewan, la pile bien au chaud au pied du plaid ( bien oui, la météo a changé ….). 

PS : et puis j’ai toujours pas fait mes réponses au tag, alors faut bien que je me trouve une bonne raison de remettre à demain …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :