Tous les démons sont ici, Craig Johnson

Une traque en forme de jeu d’échec où d’un côté le shérif perd peu à peu ses pions, sa tour etc, mais le méchant aussi, ce qui fait qu’à la fin, ils se retrouvent à égalité. Et devinez qui qui va gagner ?

Au départ, les deux équipes sont au complet. Walt et ses adjoints doivent escorter Raynaud Shade, sociopathe borgne et frapadingue, et ses acolytes pour un transfert pénitentiaire. C’est relativement pépère quoique la tension est palpable. Shade, d’origine indienne, est envahi par les voix des ancêtres et sait que Walt a tendance à les écouter aussi, même si ce ne sont même pas les siens, d’ancêtres.

Le Shade est sadique, pervers, manipulateur et vicieux. Il ressort de son sac à horreurs le crime originel. Ses aveux calculés attirent les convoyeurs de plusieurs états dans un piège organisé de main de maître. Un jeu de massacre plus tard, seul Walt reste en piste, accroché à ses traces, de moins en moins visibles par ailleurs, vu la tempête qui sévit sans faiblir tout au long de leur ascension bicéphale, des flancs de la chaîne montagneuse des Bighorn, jusqu’au sommet de Cloud Peak, où l’on comprend très vite que l’affrontement est programmé.

En chemin, Walt est lâché par le portable de son adjoint basque, Saizarhitoria, mais soutenu par l’exemplaire de L’enfer de Dante que le même adjoint avait également glissé dans le sac de son shérif. Et grand bien lui en a prit car l’épaisseur dudit bouquin s’avère judicieuse. (la liste de lecture de Saizarhitoria, est d’ailleurs jointe à la fin, pour ceux que sa programmation culturelle pourrait intéresser …).

Ce qui n’empêche que, Enfer ou pas, le Walt, transformé en statue de gore tex, va mourir plusieurs fois, enfin, selon Virgil ( le géant indien qui avait surgi de dessous l’autoroute dans Enfants de poussière). Selon Walt, c’est l’inverse. Les esprits de la montagne ne donnent pas leur avis, mais à la fin, le shérif retrouve bien bien sûr sa chaise longue, un peu groggy quand même, mais sans aggravation conséquente de son intégrité physique, et toujours avec son chapeau, Vic et Nation Indienne.

Par contre, moi, je serai Cady, je commencerai à me demander comment va se dérouler la cérémonie de mon mariage, il y a du potentiel à venir …

 

 

4 commentaires sur “Tous les démons sont ici, Craig Johnson

Ajouter un commentaire

    1. L’incendie est un grand moment de la traque ! J’ai aussi beaucoup aimé le duel final, on l’attendait, mais il n’est pas convenu, il clôt tous les thèmes. Assez fort comme épisode ! Maintenant, je n’ai plus qu’à attendre le suivant en poche, dans pas trop longtemps, j’espère ! Je me demande si Cady va réussir à se marier ( et ne me dis rien surtout !)

      J'aime

    1. Tu peux aussi voir les choses dans l’autre sens …. Il t’en reste encore plein à lire … Alors que moi, je vais devoir patienter ! Par contre, oui, il faut vraiment les lire dans l’ordre.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :