Lune Comanche, Lonesome Dove : l’affrontement, Larry McMurty

Un chaînon en trois parties, ou trois étapes, où l’on chemine doucement vers la fin des temps glorieux, et des Texas Rangers, et des Comanches…

On commence presque là où on les avait laissés, dans le llano, le froid, cette fois-ci. Gus et Call sont dirigés par la capitaine Scull, lui même monté sur le cheval le plus extraordinaire de l’ouest ; Buffalo Horse, Hector, le cheval Bison, une monture d’anthologie pour un personnage qui ne l’est pas moins.

la petite troupe est à la poursuite de Kicking Wolf, le plus grands des voleurs comanches de chevaux texans. Gus est toujours hanté par les putains, le whisky et son amour exclusif pour Clara, la fille du bazar d’Austin, qui persiste à ne pas vouloir l’épouser. Call n’a toujours pas compris qu’il aimait Maggie, ce qu’il fait qu’il passe complètement à côté … Scull aime chiquer à profusion sur sa barbe, tenir de longs discours sur les conquêtes d’Hannibal, faire obéir ses hommes sans rien expliquer, et fuir sa femme, Inès. Pendant qu’il chevauche Hector, celle ci, à Austen s’en donne d’ailleurs à corps perdu et trotte à grand galop sur tout homme à sa portée. Colérique et versatile, riche et nymphomane : une femme à la mesure du grand Ouest légendaire.

En effet, au départ, on est bien dans les temps dits héroïques, des derniers grands combats comanches, d’ailleurs menés par le grand ennemis du premier tome, Buffalo Hump, l’indien à la bosse mythique. mais les mythes s’effritent à la vitesse de la disparition des bisons, dont certains indiens disent qu’ils sont partis vers le nord pour fuir les odeurs des blancs. Les hommes médecine prédisent leur retour, et alors les tribus Comanches chasseront à jamais les blancs du llano et retrouveront les fiertés et les esprits des ancêtres.

En attendant, les esprits sont de moins en moins écoutés dans le campement de Buffalo Hump, où les jeunes guerriers, dont son propre fils, métis d’une mexicaine, Blue Duck, se montre insolent et néglige l’art de la guerre qui a fait la force comanche.

La guerre de Sécession offre un court répit aux tribus, et quelques grandes attaques à l’ancienne, avant qu’elles ne soient asservies. Ce sont alors des bandes de renégats qui assurent l’intérim. Ils tuent et violent, et torturent, par seul esprit du crime.Le dernier combat mémorable est celui, presque dantesque du crépusculaire Balck Vaquero et du capitaine Scull. call et Gus jouent de plus en plus les figurants dans ce monde de la fin des dieux de la frontière, qu’ils continuent à poursuivre, mais avec de moins en moins de conviction.

. Le décor se rétrécit petit à petit, entre les derniers rêves perdus des chefs indiens, et les désillusions des Texas Rangers, pas encore résignés à devenir des éleveurs de bétail, ils s’y acheminent, pourtant, clopin clopant, sur des chevaux fourbus et leurs amours au loin perdus.

 

 

4 commentaires sur “Lune Comanche, Lonesome Dove : l’affrontement, Larry McMurty

Ajouter un commentaire

  1. Oui, il ne faut pas les lire à reculons, dans le premier, les deux Texas rangers sont encore tout frais, et les indiens aussi … L’évolution vers la fin d’un temps héroïque est nettement marquée dans le second, qui hélas, ne peut être que le dernier qu’on puisse lire !

    J'aime

    1. Et même deux pavés de l’été ! Je n’ai pas mes deux tomes sous la main, mais je crois bien que chacun atteint le nombre de pages requises, et quand tu commences Lonesome Dove I, il te faut le II ! Western addictif garanti …

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :