A vol d’oiseau, Graig Johnson

La fille de Walt Longmire doit se marier. C’est prévu depuis au moins trois tomes, mais là, c’est sûr, Walt va devoir laisser sa fille adorée rejoindre officiellement la famille de Vic (son assistante, à l’occasion son amoureuse (même si ce terme la ferait bondir comme une soupape ébouillantée). En attendant la cérémonie, le shérif du coin le plus paumé du Montana va faire comme d’habitude, courir après un assassin. Et sa fille, Cady,  ne lui en voudra même pas trop.

Pour sa défense, c’est justement en cherchant un terrain pour la cérémonie dudit mariage (Cady la veut Cheyenne et sur la réserve), que Walt et son acolyte, dit l’ours, dit aussi la Nation Cheyenne, voient deux corps dévaler la falaise du canyon. A leurs pieds chutent une jeune femme, morte et son enfant de huit mois, survivant.

Pour les deux hommes, il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’un meurtre. Et c’est parti pour un déroulé presque sans heurts d’une enquête dont la particularité, par rapport aux tomes précédents de la série, est d’avoir lieu exclusivement sur la réserve indienne. Ce qui permet, puisque l’enquête est plutôt limpide, de parcourir davantage ce territoire et d’avoir un aperçu de la complexité de son fonctionnement. Un territoire à part et des problématiques sociales singulières, les diversités humaines de ses habitants, coincés dans un alcoolisme et une violence redondante, ou assumant les traditions indiennes, ou les allocations … la chasse au cerf, ou au shérif, avec le cerf sur le capot du 4×4, et sa cuisson sur fosse ouverte (cuisson du cerf !) par une vieille sorcière qui conduira Walt jusqu’à une messe indienne, sous tipi avec prise de mescaline. Le rêve fait alors parler les ours et les corbeaux …

Ne pas attendre non plus de roman, qui reste policier, une analyse politique qui décoifferait le shérif de son chapeau habituel, ici, les indiens restent politiquement correct et se lâchent plutôt dans de l’auto dérision …

Un nouveau personnage fait également son apparition, Lolo Long,  la toute nouvelle chef de de la police tribale. Ex engagée dans l’armée américaine, elle revient de la guerre d’Irak avec une cicatrice en forme de croissant de lune sur le visage (qu’elle a fort beau, par ailleurs) et un traumatisme dans le coeur qui la pousse à conduire à tombeau ouvert sur les routes défoncées de la réserve. Pied ( qu’elle a beau, aussi, ainsi que les jambes et etc …) au plancher et les yeux (fort beaux …) fixés sur la ligne de sa colère.

Walt la prend sous son aile et se fait mentor, après lui avoir servi de punching ball. Lolo Long a en effet, une vision quelque peu radicale des obligations des citoyens circulant sur son territoire.

A mon humble avis, on va de nouveau entendre parler d’elle. D’ailleurs un signe ne trompe pas … Vic ne l’aime pas, mais alors pas du tout …

 

 

10 commentaires sur “A vol d’oiseau, Graig Johnson

Ajouter un commentaire

  1. Je ne suis pas prête d’arriver là! Je lis la série dans l’ordre et j’en ai lu que deux jusqu’à maintenant. Mais évidemment, son tour viendra. J’en lis un par année! J’adore les personnages, ayant quelques préférences.

    J’aime

  2. Ha… je viens de le lire, et à la suite Tout autre nom, le dernier (bon maintenant j’ai tout lu du paru en français) j’ai aimé ce tome parce que 1) la réserve, Henry Standing Bear, et 2 ) Vic pas vraiment présente ^_^

    J’aime

    1. Je les lis au fur et à mesure des sorties en poche … Et je me régale à chaque fois, même si j’ai particulièrement apprécié celui-ci, car la réserve ne reste pas dans la périphérie et oui, Vic a de la concurrence sur ce coup là !

      J’aime

  3. J’avais lu le tome 1 de la série et j’avais vraiment bien aimé, les personnages en particulier. Il était prévu que j’y revienne mais comme je veux faire les choses dans l’ordre, ça me bloque en voyant tous les tomes à lire. Je pourrais lire celui-ci (il me tente bien) sans me soucier des précédents mais je sens que mon cerveau me le reprocherait.

    J’aime

    1. Désolée, mais tu ne peux pas passer outre les précédents, je pense … Pour cette série, il faut faire les choses dans l’ordre, à cause de l’évolution des personnages récurrents et des relations entre eux … Je pense que c’est le plaisir de la lecture qui te le reprocherait !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un Site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :