Les coulisses du blog (1)

Un tag qui circule sur les blogs que j’aime bien et qui m’a amusée, alors, je m’y lance, mais comme je suis bavarde , je vais découper en plusieurs morceaux, ce sera plus digeste …

Avis, critique, recension et/ou ressenti ? A vrai dire, je ne vois ni ne fais trop la différence, émettre un avis est forcément une critique … Mais après avoir été vérifier le sens du mot recension ( 1. Comparaison d’une édition ancienne avec les manuscrits. 2.Examen critique (d’un texte).), ce mot et cette pratique serait la plus éloignée de ce que je fais. La posture qu’il induit est bien trop sérieuse ! Je crois que je mélange un peu de tout. J’ai par contre en horreur le mot « ressenti », qui me fait grincer le poil. Surtout depuis qu’il est utilisé par les présentateurs météo, il fait 30 degré et un type vous dit que le ressenti est de 35, ce qui ne change rien au fait qu’il fait 30 mais que comme vous portez un tee shirt noir en synthétique, forcément, vous avez plus chaud. C’est juste une perception faussée.

Le choix du livre : les blogs me fournissent l’essentiel de mes idées de lectures. En général, je note des romans vers lesquels je ne serais pas forcément aller ou des auteurs que je ne connais par encore. Ainsi, je ne serais jamais allée vers Daphné du Maurier sans Ingannmic, je n’aurais jamais relu Mauriac non plus … Bien d’autres blogs sont à l’origine d’autres découvertes, d’auteurs que je suis maintenant avec autant de fidélité que de curiosité pour les nouveautés. Je n’en ai jamais assez, ma liste des livres à lire s’allonge sans cesse, le temps fait le tri tout seul …

Des livres s’imposent sans aucun avis, ceux de mes auteurs incontournables. Là, je n’écoute rien, je ne lis rien, j’achète le dernier titre dès sa parution (Vargas, Coe, Colic, McEwan ..).  Une autre source, assez conséquente, est le festival Étonnants Voyageurs où je me laisse facilement tenter par le charme d’un titre, surtout quand l’auteur est aussi enthousiaste que mignon à craquer. Ce qui fut le cas, il y a longtemps, pour David Van, et cette année pour  Yamen Manai et Mighel Bonnefoy. Lors de ce festival, je laisse aussi beaucoup traîner mes oreilles sur les stands de certains éditeurs, (Gallmeister, forcément, et Zulma, cette année = six titres dans mon sac ! ). Ensuite, il y a les librairies.Dans mon habituelle, en fait, j’y vais en sachant ce que je veux. Dans les autres, les petites indépendantes, rencontrées au hasard d’un week-end, ou d’un changement d’itinéraire impromptu dans ma ville, j’achète forcément, par principe. C’est ainsi qu’un gentil monsieur à Saint Malo (librairie L’odyssée) m’a donné envie de découvrir le grand large de Jim Lynch , qu’un autre m’a donné la fièvre des westerns en me conseillant Lonesome Dove, ( vents d’ouest à Nantes) que j’ai pêché  Taquawan sur une presqu’île, (le comptoir gavrais, à Gâvres)  et Nous avons toujours vécu au château au détour d’un sourire de la libraire de La nuit des temps quand je l’ai pris sur la pile. J’ai aussi des amies grandes lectrices, mes dealeuses … Cela fait tellement d’années que nous lisons ensemble, en croisant nos titres, que la liste de nos coups de cœur commun ferait une librairie à elle toute seule. (sans oublier les autres grandes lectrices que je croise tous les jours).

Cas particuliers : quand les livres arrivent tous seuls : ils n’arrivent jamais tous seuls, je les porte de la librairie à chez moi avec mes petits bras. Je suis inconnue des éditeurs …. J’ai jamais rien demandé d’ailleurs, j’ose pas. Surtout après une discussion avec une des attachées de presse  de Gallmeister à propos de My absolute Darling et du succès de ce titre sur les blogs qui s’est conclu par « de toutes façon, il y en a trop ! » (des blogs). Sans être de son avis, je suis parfois gênée quand je vois des dames distribuer leur carte de visite comme des petits pains sur les stands.

Mettre ou ne pas mettre la quatrième de couverture ? jamais, pourquoi faire ?  si c’est pour recopier les mots d’un autre, je ne vois pas l’intérêt, déjà que je tape sur un clavier antique à la vitesse d’un éléphant !

Prise de note en cours de lecture : jamais. Il faudrait que je trouve un crayon, un carnet, que je prévois une installation adéquate (et je retrouve les mêmes si je change de lieu de lecture, déjà que les lunettes, j’en ai plusieurs paires disséminées et parfois qui se  dissimulent  …). Mon fauteuil de jardin n’a pas de tablette intégrée ; mon canapé non plus, le crayon va couler sur ma couette, je vais m’endormir sur le carnet, je n’arriverai plus à me relire … C’est juste pas possible ! Bon, dès fois, ça complique la note, faut que je retrouve les noms des personnages, les lieux, et donc relire des passages entiers et par conséquent, avoir le livre sous la main. Or, le rangement de mes piles m’oblige à me lever et me retourner pour fouiller dedans. Ce pourquoi, je commence à songer à l’achat d’un fauteuil à roulettes.

 

 

 

 

 

Publicités

14 commentaires sur “Les coulisses du blog (1)

Ajouter un commentaire

  1. Un billet qui parle de tout, même de la météo (mi aussi ces ressentis m’agacent, mais comment vivait-on avant? ^_^), je comprends donc que tu en fasses un récit à épisodes.
    Je m’y retrouve pas mal, mis à part les librairies, car j’ai un budget livres riquiqui, mais comme par ailleurs Emmaus est mon ami, et mes deux biblis… Comme de plus je donne plein de livres, à quoi bon en faire rentrer d’autres?
    ce qui m’amène à demander de moins en moins de SP, à quoi bon puisque 1) manque de temps 2)le bouquin sera à la bibli et 3) manque de place 4 ) si le bouquin tombe des mains, je ne suis pas obligée de le terminer 5) j’aime trop les bons vieux classiques sortis il y a longtemps
    Bon, j’attends la suite…

    J'aime

    1. Tu vas rire, mais j’ai passé l’épisode bouquiniste … En fait, je n’achète pas tant que cela, enfin, pas autant que je le voudrais quand entre autre, je vois une tentation chez toi ! seulement en poche, alors j’attends (bon, dès fois, je craque quand même comme pour Marguerite n’aime pas ses fesses, Une plage au pôle nord par exemple.) Moi, ce sont les films que j’emprunte dans les bibliothèques, et les BD aussi. Les livres, je ne peux pas, j’ai tenté, mais je suis trop frustrée de rendre le livre si je l’ai aimé !

      J'aime

  2. Tu t’es laissée tenter… pour le plus grand plaisir de tes lectrices/eurs ! Je suis honorée de figurer dans ces bavardages qui, comme tes billets, nous emmène d’un sujet à l’autre, au fil de liens a priori improbables, mais que tu fais tenir dans une logique impeccable et réjouissante !

    J'aime

    1. Je ne pouvais pas ne pas te nommer, relire Mauriac, quand même, ce fut un grand moment … Et oui, je suis bavarde, je n’arrive pas à garder un fil droit au but. Une des phrases préférées de mon homme quand je raconte un truc est « recentre toi … » Tant mieux si c’est réjouissant à l’écrit !

      J'aime

  3. Ah: le fameux mot « ressenti » qui me fait horreur. C’est tout de même paradoxal: je l’ai utilisé une seule fois sur mon blogue, et c’est dans ce tag!
    Tu peux expliquer pourquoi il te fait grincer le poil? Je suis curieuse… La comparaison avec la température me laisse songeuse!

    Les listes d’envies qui s’allongent sans cesse, je connais bien. C’est vrai que le temps fait le tri tout seul. Heureusement!

    C’est trop sympa d’avoir «pêché Taquawan sur une presqu’île». Une belle prise!

    Tu ne trouves pas qu’il y a trop de blogues? Et des livres, n’y en a-t-il pas trop?

    Vivement la suite!

    J'aime

    1. Je n’ai trouvé que cette comparaison avec la météo pour tenter de m’expliquer cet agacement radical. Ressenti … un mot qui justifie souvent l’expression d’une pensée creuse et sans fondement, C’est peut-être parce que dans mon boulot, j’entends souvent « ben moi, je l’ai ressenti comme ça » … émis comme un jugement définitif de valeur suprême … La valeur étant uniquement soi même ! C’est quand même très superficiel et limité … Ce n’est pas parce moi, j’ai plus chaud, qu’il fait plus chaud …
      Pour le nombre de blog, je ne sais pas, je fréquente toujours les mêmes que je consulte tous les jours grâce à mon abonnement à G2reader. Je devrais peut-être élargir mon horizon ?! Et Taquawan fut une double belle prise …

      J'aime

      1. Là, je comprends mieux!
        En regardant le ciel, nous ne le verrons jamais du même bleu!

        Alors, tu viens au Festival America? Dis oui! Je fais le voyage et ça serait bien de t’y rencontrer!

        J'aime

      2. Voilà, c’est ça que je ressens …. Ce n’est pas parce que tu le vois plus bleu que moi, que tu as raison … Il n’est seulement bleu, mais pourquoi tu le vois plus bleu que moi, est semble-t-il un début d’avis … (de l’art de tordre les mots en quatre !) Pour le festival América, cela ne dépend pas que de moi, mais j’ai vraiment bien envie ! Et bien sûr, je te dirais !

        J'aime

  4. Tu me rappelles que je me suis engagée à le faire ce tag ! « ressenti » ça ne m’agace pas, je trouve que c’est le mot juste pour certaines sensations ; maintenant les tics des medias il y en a tant et ils reprennent tous les mêmes en même temps, de toute façon, ceux-là ils m’agacent tout le temps 😉 Tu es dangereuse dans un salon toi ! Je suis nettement plus raisonnable que toi. J’essaie d’acheter de moins en moins aussi, je m’en tiens à des titres plus confidentiels, que je ne trouverai pas en bibliothèque.

    J'aime

    1. Dangereuse pour ma carte bleue, oui ! Mais je ne fréquente qu’un seul festival. Je vais peut-être tenté América cette année, là, ça risque d’être terrible … Et pour ressenti, c’est juste son usage systématique qui m’énerve et me semble masquer une pensée creuse. Hier justement, j’ai entendu un journaliste demander à un auteur (émission que j’écoutais d’une oreille peu attentive …) et donc « qu’est-ce que vous avez ressenti à la mort de votre femme ? » Qu’est-ce que le pauvre gars pouvait répondre ?
      J’espère que tu vas le faire ce tag, en tout cas …

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :