Coulisses du blog (2)

Rédaction :

Alors là,  celles ( et ceux) qui pensent avoir des tics vont se sentir seulement petitement toqués … D’abord, je n’écris mes notes que sur du papier spécial, pas toujours le même, d’ailleurs (pour cela, il faudrait que je sois organisée et maniaque, je ne suis que maniaque …), mais remarquable, c’est-à dire rapidement repérable. En ce moment,  ce sont des feuilles de bloc jaunes. Avant, elles étaient blanches, mais à liseré rouge … Ma grande peur étant de perdre mon article, qu’il disparaisse dans le tas de papier qui recouvre et entoure mon bureau, j’écris aussi toujours avec des feutres de couleurs, la plupart du temps violet ( et le violet sur du jaune, ça rend très bien le « ressenti » …). Incapable de rédiger directement sur l’ordinateur, la note reste infuser, parfois longtemps, dans le tiroir qui est dédié à mon activité bloguesque (avec les blocs de papiers en avance, les feutres et les cinq ou six carnets où je note les titres qui me tentent, comme ce n’est jamais dans le même carnet, je n’ai aucune idée du nombre de titres notés) . Parfois, je rédige trois à quatre notes à suivre. Parfois, il n’y a rien qui sort … mais c’est très rare.

Ensuite, ( deux trois jours après) je relis, je tape, c’est-à-dire que je refais la note en fait … A chaque fois, je me dis, cette fois ci, tu tapes ce que tu as écrit, point. Et puis, je commence à changer un mot (tu ne changes que celui-là, hein !) ce qui en entraîne forcément un autre, et voilà, c’est mort, je refais le paragraphe ! Je me peste dessus, mais rien à faire … J’enregistre en brouillon, je classe dans les catégories, je mets les étiquettes.

Enfin, publication, je relis, je refais une ligne ou deux et je choisis l’illustration. Choix parfaitement subjectif qui me vient d’un mot ( d’un ressenti ?) et qui doit être la plupart du temps obscur pour ceux et celles qui me lisent, je pense  …

Après, je range le livre sur une pile, la pile des « pas encore publiés », à « côté des « pas encore rédigés ». En général les deux s’équilibrent plutôt bien dans la hauteur.

Tout ce processus, dont je ne loupe aucune étape ( j’aurais l’impression d’avoir loupé un millefeuille …) m’amuse beaucoup en fait.

Serré ou plutôt long ? c’est vraiment une question ? La longueur initiale est de trois feuilles de blogs, uniquement en recto (après, je retourne le bloc, pour pas gâcher …). A la rédaction, je coupe souvent, je resserre dans le biais, le transversal …

Divulgâcher ? Je ne crois pas, en tout cas, je fais attention à ne pas trop en dire ( ce qui fait que dès fois, je me rends compte que j’ai écrit trois paragraphes sur le premier chapitre  … ) Je crois que maîtrise plus le délayage que le concentré … Ce pourquoi, je ne me suis jamais essyaer à la confection d’une millefeuille. 

Ils en pensent quoi les autres blogueurs ? En lisant les tags précédents, j’ai compris qu’il s’agissait de dire pourquoi on mettait des liens vers d’autres articles que le sien … Ben je n’en met pas, ça rajouterait une étape à la publication, et alors là, l’équilibre du millefeuille prendrait la tangente, il y aurait trop de couches. N’empêche que je suis toujours super fière quand je vois un lien vers un de mes articles. D’ailleurs, je clique toujours dessus pour voir si ça marche en vrai !

Citations ou pas ? Pas. Quand j’ai la tentation d’en mettre une, parce que je trouve une phrase particulière belle, je trouve toujours aussi que je la gâche.

Taguer ses billets ? Toujours, ça m’amuse … Et cette étape contente particulièrement la fanatique de Pérec que je suis. Penser/classer est une de mes relectures favorites, les méandres masochistes du classement infini, me fascinent (Borgès, sors de mon corps !). Si je n’avais pas aussi peur de fiche un bazar irréversible dans les coulisses de mon interface, je multiplierai aussi les catégories, rien que pour le plaisir de cocher des cases qui se croiseraient dans l’algorithme de world press …

Et là, je me rends compte que c’est encore super long et que je vais passer pour une tordue … 

 

 

 

Publicités

12 commentaires sur “Coulisses du blog (2)

Ajouter un commentaire

  1. Alors… mon ressenti (!!!) à la lecture de ton billet, c’est que finalement, je suis moins toquée que je ne le pensais!

    C’est fascinant… Tu ne ressens jamais un lourd poids sur tes épaules lorsque tu vois la pile de livres « pas encore rédigés »? Aussi, tes feuilles écrites, tu en fais quoi, après?

    Vivement la suite!

    J'aime

    1. Ben oui, c’était le but ! J’ai le totem de la toquée ! Ce sont des rituels, j’aime bien les rituels. J’écris beaucoup pour le boulot, ils me permettent de différencier les deux types d’écriture. Et non, pas de lourd poids, j’écris vite sur papier, et j’aime prendre mon temps. Les feuilles écrites, elles partent au recyclage papier !

      J'aime

  2. Hé bien!!! On sait tout (ou presque)
    Je retiens de la lecture des comm du précédent billet (parce que je fais partie des gens qui viennent lire les réponses à leur commentaire, et lisent ceux des autres;..) que tu pourrais bien venir au festival america (et yes, jubilation!)

    J'aime

    1. Oui, moi, je fais comme toi aussi, je vais voir ce que l’on m’a répondu et je lis aussi les commentaires, ce pourquoi, je n’ai laisse pas toujours, notamment chez toi, parce que je n’ai rien de particulièrement pertinent à ajouter quand la liste est déjà longue.
      Pour le festival América, le projet est en cours, j’espère pouvoir venir, enfin !

      J'aime

  3. ça, c’est de l’organisation millimétrée ! J’ai aussi quelques tocs, ça permet de mieux comprendre ceux des autres ! 😉 (sur mon bureau, la pile des livres empruntés à la bibli s’équilibre avec celle des livres à chroniquer… je ne te parle pas du problème de ceux qui devraient être dans les deux à la fois !)

    J'aime

  4. Ah là je dois dire que c’est la première fois que je vois le tag scindé en 2 tellement il y a de choses à dire.^^ Toujours très intéressant les réponses des uns et des autres. Il y a des constantes mais les différences sont particulièrement amusantes.

    J'aime

  5. Je retrouve quelques-unes de mes manies parmi les tiennes (les piles, les tags, les classements : j’aime sans doute autant ranger mes livres que les articles du blog) … mais pas du tout dans d’autres, que je trouve d’ailleurs fort sympathiques, notamment celle sur le papier, qui m’a fait penser au début de La nuit de l’oracle, de Paul Auster…

    J'aime

    1. Je ne connais pas ce titre de Paul Auster (je ne connais pas bien cet auteur tout court, d’ailleurs …), je ne raconte pas tout quand même, notamment concernant le papier (et la papeterie en général …). Pour les classements, j’ai fini par opter pour l’alphabétique une fois que les livres sont rangés, mais je reste quand même fidèle aux tas …

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :