La mésange et l’ogresse, Harold Cobert

Les meurtres en série se heurtent à la compréhension, en une sorte de sidération. Horrible, terrifiant, sont alors les mots qui tournent sans satisfaire, car les faits restent impensables. "L'affaire Fourniret " est le sujet de ce roman. Le choix du romanesque comporte le risque de donner aux faits criminels une lisibilité, une explication, un... Lire la Suite →

Un Site WordPress.com.

Retour en haut ↑