La daronne, Hanneline Cayre

Lorsqu’elle était petite, Patience Portefeux a été prise en photo aux côtés d’Audrey Hepburn, sur la terrasse de l’hôtel du Belvédère, qui surplombe le lac suisse de la jet set. Dans la vie, elle voulait être collectionneuse de feux d’artifice. Cet hôtel était le point de départ des vacances annuelles de sa famille, c’est à dire, elle sa mère et son père. En fait, il s’agissait, plus que de permettre à sa mère d’acquérir des produits de luxe, qui seraient par la suite enfouis avec les autres secrets dans la propriété au bord de l’autoroute,  que de blanchir une partie de l’argent que son père accumulait en faisant des affaires. Affaires de transports entre pays produisant des durées illicites …

La roue de la fortune a tourné à 120 degrés depuis belle lurette. Patience a cinquante ans, elle est veuve,  traductrice en langue arabe pour le ministère de la justice. Ses deux filles sont élevées et parties, l’appartement est resté bien petit et la vie de Patience bien modeste, alors que, sa voie était au départ pavée de billets de banque mal acquis, mais sans odeur visible.

Patience doit aussi supporter le poids de sa mère impotente et hystérique, qui lui coûte un bras en maison de retraite.

Pour toutes ces raisons, mais aussi parce que ça l’amuse, les pieds de nez, Patience va devenir la daronne, revendeuse avisée de thislas de qualité supérieure. Parce qu’une famille de trafiquants plus sympathiques que les sociopathes dont le parler racaille lui écorche les oreilles à longueur d’écoute, (Patience a l’arabe vite  agaçé), va croiser son quotidien dans les oreillettes du casque, elle va reprendre le chemin du « endless summer », son projet de vie mis sous cloche depuis 25 ans.

Ce qui donne un roman vraiment drôle, car caustique, de mauvaise foi, mal pensant et étant fichtrement subtil avec ça, une grosse glace à lécher avec les doigts.

 

21 commentaires sur “La daronne, Hanneline Cayre

Ajouter un commentaire

    1. Franchement, il y a plein de romans censés être amusants, et que je trouve juste à côté de la plaque et mal fichus, je dois être mauvais public …. Alors que celui-ci fonctionne tant pour le sourire que par la construction !

      J’aime

    1. Ah oui, tu avais évoquer cette rencontre, effectivement, je n’avais pas fait le lien avec le roman …. Ben, si elle ressemble à son personnage, elle doit être complètement déjantée, gentillement déjantée …

      J’aime

      1. Disons qu’elle a un côté déjanté, mais aussi très impressionnant, du genre qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, et qui à l’occasion exprime sa colère avec fracas, et en même temps elle est capable d’un cynisme distancié qui à la fois fait rire et glace ! Et en plus elle semble redoutablement intelligente … bon j’arrête avec la psychologie à 2 balles après tout je ne l’ai vue qu’une heure (il faut croire qu’elle m’a marquée). Et bonnes fêtes, au fait !

        J’aime

      2. Ben tu me donnes sacrement envie de la rencontrer !!! Bonnes fêtes à toi aussi, à tes filles et au chat, à tous ceux qui nous subissent toute l’année, calées sur nos lectures, laissant le linge s’accumuler (je parle pour moi …). je suis en retard pour Noël mais bon, je retrouve mon bureau et mes livres avec deux nouveautés : un fauteuil de bureau à roulettes, que je maîtrise pas encore, je suis obligée de caler mon genou sous le tiroir pour ne pas glisser sur le parquet, et un clavier d’ordinateur qui ne marque pas toutes les lettres que je tape … Du coup, taper une réponse, devient presque un exercice en soi … Je vais m’habituer ! Même si je ne suis pas une daronne, loin de là !

        J’aime

    1. Je ne m’y attendais pas à autant sourire … J’ai adoré le ton décalé, même pas peur de claquer les fesses aux grands discours et les portraits des dealers « bas de gamme », trop drôles …

      J’aime

    1. Merci ! J’adore la mal pensance, celle qui fait que l’on sort des clichés. Je viens de découvrir avec fiston et fifille le concept d’appropriation culturelle, les bras m’en tombent ! La daronne, elle s’approprie tranquillement une culture mal pensante, d’accord, c’est pas bien, mais ça fait du bien, ce qui n’est pas bien, dès fois, et en littérature, bien sûr …

      J’aime

  1. Je suis un poil moins enthousiaste mais oui, bon moment de lecture, et la plume de l’auteure est caustique à souhait et ça c’est toujours bon à prendre.

    J’aime

    1. Une lecture qui m’a beaucoup plu, parce que les temps sont bien moroses, mornes et que ce genre de texte galvanise l’éternelle optimiste qui sommeille en moi genre, « endless summer » for ever. L’histoire de la daronne, justement parce que l’on ne peut pas y croire, c’est un conte de fée pas peintes en rose pour dame de cinquante ans, et ça, ça me plait !

      J’aime

  2. Bonjour Athalie, un très bon roman, bien écrit. J’espère que Mme Daronne, pardon Mme Cayre en réécrira aussi bon. Je verrai avec intérêt l’adaptation ciné avec Isabelle Huppert. Très bon Noël et bon réveillon de fin d’année.

    J’aime

    1. Il est prévu une adaptation avec Isabelle Huppert, mais c’est juste génial ! Si le réalisateur est bon, elle EST la daronne. J’arrive après Noël, mais meilleures des fêtes possibles à toi et aux tiens.

      J’aime

    1. Ha ? J’ai trouvé que l’intrigue aussi était bien ficelée, les retour arrière sont tous aussi éclairants que décalés, ils construisent un arrière plan sans fioritures sentimentales. Bon, faut dire que les sentiments, la daronne, c’est pas trop son problème ! Mais quand même, le personnage de la mère, le serviteur du domaine de l’autoroute, j’ai trouvé ce « secondaire  » essentiel, sinon, la daronne c’est juste une dame de cinquante ans qui pète un plomb.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un Site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :