Après la chute, Denis Lehane

La mère de Rachel, l’héroïne du roman, est l’auteure de « Remonter l’escalier », un best seller dans la genre « bien-être et vie pratique. Chapitre correspondant aux différents paliers de la trajectoire amoureuse d’un couple, de l’attirance mutuelle, à l’établissement conjugal.

Au moment où le roman commence, à la première page, en fait, Rachel tue son mari, palier qui n’a sûrement pas été traité par sa mère,qui, pourtant, a une tendance despotique assez marquée, et une sacré compétence en manipulation silencieuse, notamment de celle de sa fille.

Une fois le mari de Rachel mort, voilà le lecteur bien désappointé, et désappointer un lecteur dès la première page est une prise de risque déjà assez remarquable. Je ne sais pas vous, mais moi, je suis peu sujette à empathie avec une héroïne tueuse de son mari, surtout quand le dit mari l’aime d’un amour éperdu ( Rachel l’avoue, le dernier regard est un regard d’amour admiratif). Et pourtant, la gâchette de Rachel enclenche un thriller à étages absolument passionnant.

le premier étage est la recherche de Rachel, celle de son père, inconnu dont sa mère n’a jamais rien voulu lui dire. Cette quête lui fait croiser le séduisant Brian Delacroix, alors apprenti détective privé, fort honnête par ailleurs, puisqu’il lui fait bien comprendre qu’un seul prénom et une photo floue, c’est trop maigre et qu’il laisse tomber. Il sort du décor, pour le lecteur, c’est plié, il n’est pas le mari tué du début.

Deuxième étage, Rachel, en dépit de ses complexes, manques affectifs, carences éducatives, troubles et tocs divers ( qui vont en s’aggravant d’ailleurs, ce qui rend finalement, l’héroïne tueuse de plus en plus attachante) est devenue une journaliste en vue, mariée avec le jeune et talentueux Sébastian, qui aime par dessus son voilier ( et on le sait le meurtre a eu lieu au dessus de l’eau) Donc, Sébastian, qui a le profil du beau gosse exaspérant, est le tué du début…..

Pourtant, ça ne colle pas, parce que c’est marqué sur la première page que lorsqu’elle l’a tué, son mari, elle l’aimait encore, du moins elle l’aimait deux jours avant. or la Rachel, on ne la sent pas plus passionnée que cela par le glamour journalistique du sébastian, exaspérant et énervant soit, mais vu que depuis le début, on s’est attachée à la tueuse, on se dit qu’elle n’a pas assassiner qu’un immonde salaud, genre tueur d’enfant ou sérial killeur … et il n’a pas le profil, le yathman.

Alors, ben alors, c’est pour connaître les deux jours d’avant le meurtre que l’on tourne les pages de ce redoutable thriller du mariage tordu …

Publicités

8 commentaires sur “Après la chute, Denis Lehane

Ajouter un commentaire

    1. Ho, je n’ai pas été assez claire alors, j’ai adoré ! Même si il y quand des trucs qui tiennent un peu par des bouts de ficelle, je voulais à tout prix savoir qui Rachel avait tué … Vu que ce n’est pas une tueuse de cœur, et le personnage m’a bien accrochée !

      J'aime

  1. Si je me fie à ta phrase de conclusion, je dirais que tu as aimé ? Lehane et moi, ça a été une telle histoire d’amour pendant longtemps, qu’à la première puis à la deuxième déception, je m’en suis détournée. Quelle différence entre les titres du début de sa carrière et un « Ils vivent la nuit » !! Du coup, malgré ton avis, j’hésite pour celui-là…

    J'aime

    1. C’est le premier titre que je lis de cet auteur, j’avais vu que tu aimais beaucoup, et je pensais que ce titre faisait parti de ses « musts ». Visiblement non, du moins pas pour toi, je vais aller voir tes préférés, parce que je suis bien accrochée, là !

      J'aime

      1. Si tu veux gagner quelques minutes, d’autant que je ne les ai pas tous chroniqués.. : Ténèbres prenez-moi la main (avec le coupe Kenzie/Gennaro, ce n’est pas le premier de la série mais ça n’a guère d’importance), Gone baby gone, Shutter island (si tu n’as pas vu le film), Mmystic River, Un pays à l’aube.

        J'aime

      2. Bon ben en fait, ce n’est pas du tout le premier que je lis de cet auteur ! Dans un temps fort fort lointain, j’avais adoré Mystic river, et déçue, voire très déçue par Shutter Island, dont la fin m’avait totalement frustrée ( et pour que je m’en souvienne, c’est que la frustration fut intense). Je vais donc renouer un fil perdu sans doute avec Gone baby gone ou Un pays à l’aube. Je n’aime pas lire une série quand c’est pas du début à la fin. je sais, c’est bête mais c’est comme le classement des livres, c’est l’ordre alphabétique ou rien ^-^. ( et c’est bien les seules choses dans lesquelles je sois quelque ordonnée …)

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :