Je suis Jeanne Héburterne, Olivia Elkaïm

Jeanne est fille de mercier, elle habite au-dessus de la boutique, pas très loin du quartier de Montparnasse qui grouille d'artistes maudits et géniaux. Le soir, papa feuillette des textes de l'abbé de Lamenais, maman tricote en répétant à Jeanne qu'elle est une jeune fille, et qu'une jeune fille ne traîne pas dans les rues.... Lire la Suite →

Le tonneau, F.W. Crofts

Qu'il est lourd à traîner ce tonneau, bourré de poncifs à la Agatha Christie, voire pire, du  whodunit tiré par les cheveux, du  whodunit pour neuneus du cerveau, voire pire, des neuneus du cerveau dont les capacités de lecture seraient sérieusement entravées par des troubles de la mémoire.  Faut dire qu'en plus d'être compliquée, l’intrigue... Lire la Suite →

Le cœur de l’Angleterre, Jonathan Coe

J'ai adoré retrouver Benjamin. Benjamin qui écoute la rivière, juste après avoir enterré sa mère. J'ai adoré retrouver les Trotter, les descendants des Trotters, retrouver les anciens de Bienvenu au club et Le cercle fermé. Ils ont vieilli bien sûr, mais plutôt bien dans l'ensemble, et si les illusions sont perdues, reste leur profonde humanité,... Lire la Suite →

La panthère des neiges, Sylvain Tesson

Sylvain Tesson tente la lenteur, et même l'immobilisme, ce n'est pas la posture qui lui convient le mieux. Le funambule, à l'affut au Tibet n'est pas des plus à l'aise, entre réflexions politiques sur les dégâts de l'emprise chinoise, la disparition des espèces animales, la tentation du Tao, l'opium de la Baghavad-gita le console encore... Lire la Suite →

Un Site WordPress.com.

Retour en haut ↑