Octobre, Soren Sveistrup

Premier chapitre, court, percutant, radical,, c’est parti pour un thriller haletant … 31 octobre 1989, Marius Larsen, se rend à la ferme des Orum pour éviter d’annoncer à sa femme qu’il n’a pas encore l’intention de prendre sa retraite et qu’il compte rester encore à la tête du commissariat de l’île de Mon, au nord du Danemark. Le père de cette famille, qui tire la diable par la queue, a encore laissé vaquer son troupeau. Marius Larsen n’aurait pas dû y aller, mais il n’aura pas l’occasion de regretter sa décision.

Deuxième chapitre, daté de « de nos jours », une femme supplie une voix qui lui murmure à l’oreille la raison de sa mort.

Le troisième chapitre plante le décor et les personnages de l’enquête qui vont boucler la boucle du passé bien enfoui sous les feuilles des marronniers … La première enquêtrice est Naia Thulin, jeune mère célibataire, énergique, à la sexualité dynamique. Elle vient d’arriver à la crim’ et souhaite en partir le plus rapidement possible, parce que elle, ce qui la fait courir, c’est cyber criminalité. Le deuxième enquêteur est Mark Hess qui débarque à la crim’ danoise à son corps défendant, en instance d’être viré de l’organisation d’Europol pour dilettantisme face à l’autorité. Solitaire, indifférent et flegmatique, il semble de peu de poids dans la traque effrénée qui se met en place pour retrouver l’auteur du crime d’une première jeune femme. Y apparaît le premier des bonhommes en marrons qui vont mener une danse cruelle aux mères qui laissent les hommes faire de leurs enfants des victimes. Un tueur en série redresseur de torts ? ce serait trop simple. Trop simple aussi aurait pu être le retour en politique de Rosa Hartung, ministre des affaires sociales, sous le feu des médias et de mystérieuses menaces, un an après la disparition de sa petite fille, Kristine, et la résolution officielle de l’enquête par les aveux du psychopathe désigné.

Ajoutez au tableau un commissaire opportuniste, un spécialiste hors pair des relevés scientifiques qui vous déterre de mystérieuses empreintes digitales, des scènes de crimes pathétiques, les méandres du système danois de la protection de l’enfance, un tueur omnipotent et une intrigue menée à toute vitesse, même si les virages sont parfois tirés à quatre épingles,  et vous obtenez un thriller des plus efficaces, d’un mécanisme ingénieux, à double, voire triple fond. Avec même un petit plus pour le couple d’enquêteurs mal assortis car l’auteur évite les clichés attendus de ce genre de duo féminin/masculin, fort/faible,, ils bénéficient au contraire d’une épaisseur empathique suffisamment décalée pour qu’on attende d’eux autre chose qu’un final à l’eau de rose.

Un premier pavé de l’été !

 

22 commentaires sur “Octobre, Soren Sveistrup

Ajouter un commentaire

      1. elle est excellente, mais la rediffusion est terrible car il faut enchaîner 4 épisodes dans la soirée, donc streaming …
        la diffusion de la 4e saison est programmée si j’ai bien compris alors on révise en attendant 🙂

        J’aime

      2. Et 10 épisodes chaque fois…
        je pense qu’ils vont restés quelques temps sur ARTE.TV
        j’ai bien aimé la première, un peu moins la 2e mais par contre, je me souvenais bien de la 3e mais 4 ou 5 c’est impossible pour moi…

        J’aime

    1. J’ai ajouté un lien vers ta note comme tu as dû le voir ! Et oui, à suivre parce que c’est haletant mais comme tu l’as souligné aussi, les personnages ne sont pas des fantoches, ils ont de l’épaisseur, et pas forcément celle attendue d’un duo mal assorti au départ.

      J’aime

  1. Mon épouse l’a lu récemment et a été absolument emballée par ce livre (comme nous l’avions été tous deux par Forbrydelsen, qu’il faut absolument regarder !)

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :