Vladivostok Circus, Elisa Shua Dusapin

Je pratique assidument une politique de soutien aux librairies indépendantes, et dès que j’en croise une, je rentre pour acheter au moins un titre, pioché dans les coups de coeur, quand il y en a que je ne trouverais pas ailleurs. C’est ainsi que j’ai choisi ce titre, mis en avant dans la librairie de la grande rue de Bayeux.

Et puis, il y a Vladivostock dans le titre.

Au temps où je m’ennuyais ferme sur les chaises du lycée, ce point sur le planisphère aplati , en double page couleur à la fin de l’agenda, fut le point de fuite de longues heures de rêveries. A cause des sonorités qui claquaient la porte au nez du monde peut-être. Je n’ai pas de souvenirs des pensées imprécises qui flottaient, mais je me souviens que la Sibérie était bleue foncée, et le nom se détachait en noir sur le Pacifique, plus clair …

Et dans ce livre, on trouve cet écho de ces rêveries autour d’un nom, à croire que le bout du monde a quelque chose à voir avec la tentation de la fuite … La narratrice, Nathalie, est une jeune styliste, sans grande expérience, si ce n’est la réalisation de costumes pour le court métrage de son ex-petit ami, celui qu’elle vient fuir dans un projet pour le cirque de Vladivostock. Le lieu a connu des jours meilleurs, il est le survivant d’une époque plus fastueuse, quand les fauves faisaient le tour de piste et que les gradins de velours rouges sentaient moins la poussière, que l’orchestre faisait rugir les cuivres. Restent aujourd’hui quelques reliefs et des odeurs persistantes et mystérieuses.

Entre deux saisons, le lieu se vide de ses artistes. Nathalie vient travailler pour le trio qui reste sous le chapiteau pour mettre au point un numéro de barre russe digne de la compétition internationale d’Outan, dans trois mois. Nino et Anton sont les porteurs, solides et expérimentés. Anna vient du monde du trampoline et elle remplace le jeune prodige de la barre qui ne peut plus s’envoler vers le triple saut à cause d’une erreur d’appréciation radicale. Les enjeux du nouveau numéro engagent des peurs et des revanches elliptiques, que Nathalie découvre fugacement, alors que ses erreurs d’interprétation se reflètent dans la conception des costumes. On glisse dans un temps à part,  intimités et secrets se tissent dans les temps des entrainements. Les gestes, les manies parlent davantage que les protagonistes : Anna vacille, Nino et Anton ne peuvent lâcher prise et le régisseur rêve toujours de sa ballerine.

Le début du roman installe une atmosphère singulière, les scènes consacrées aux entrainements sont à la fois fragiles et concentrées mais la fin est une complète déception qui enlève tout sens aux questionnements mis en place, comme si l’auteur avait reculé au dernier moment, n’avait pas réussi à choisir entre la sueur et les paillettes.

Une participation au challenge petit bac, catégorie lieux

15 commentaires sur “Vladivostok Circus, Elisa Shua Dusapin

Ajouter un commentaire

    1. La déception fut brutale, je me laissais bercer par l’intrigue et flop ! Et c’est drôle ce que tu dis car j’ai passé un bon moment hier à regarder des destinations de voyage … Ce qui m’a plutôt fichu le cafard qu’autre chose, d’ailleurs !

      J'aime

  1. J’ai beaucoup hésité, tentée aussi par le Vladivostok du titre, par l’association avec Circus, et puis j’ai lu des avis mitigés, j’ai laissé passer. Bon, je vais en rester là.

    J'aime

    1. Je n’avais jamais entendu parler de l’auteure, ni du titre … Il y avait juste la petite étiquette coup de coeur sur la table de la librairie. Cette fois ci, ça n’a pas fonctionné, mais il m’est souvent arrivé de faire de belles rencontres de hasards dans des librairies indépendantes croisées lors de week end en balades.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :