Ce que Frida m’a donné, Rosa Maria Unda Souki

Je dois avouer que je n'ai pas d'appétence particulière pour Frida Khalo, ni pour ses œuvres. J'en connais les plus célèbres, et comme tout le monde, je vois passer les mugs et autres marchandises à son effigie. Allez savoir pourquoi, j'étais persuadée que ma fille en était férue. Vu sa tête au pied du dernier... Lire la Suite →

Peau d’homme, Hubert et Zanzin

Dans une Florence de la Renaissance, revisitée mais reconnaissable par les références aux artistes, à un certain art de vivre, et à la réincarnation de Savanarole, une vraie jeune fille de bonne famille attend la fin des transactions nécessaires à son futur mariage. Elle devait épouser le père d'une autre bonne famille et finalement, elle... Lire la Suite →

Le silence d’Isra, Etaf Run

L'histoire d'Isra Hadid commence en 1990, à Bir Zeit, en Palestine, elle a 17 ans et il est temps de la marier. Elle fréquente une école pour filles mais l'essentiel de son éducation ( si l'on peut utiliser ce mot ...) est celle de son destin de femme, l'obéissance, et sa vocation, le bayt wa... Lire la Suite →

L’amas ardent, Yamen Manai

Les Nawis, habitants du village de Nawa, perdu dans les montagnes, sans doute tunisiennes, ont connu le règne du Vieux. Puis celui du Beau. Le Beau promettait un avenir radieux de modernité et de liberté. Au début de sa mise en place du pouvoir, le village avait même eu les honneurs du vingt heures, le... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑