Le vol du faucon, Daphné Du Maurier

MICHAEL-PACHER-ST-WOLFGANG-ALTARPIECE.-RESURRECTION-OF-LAZARUSDaphné du Maurier a beau être une de mes autrices préférées, il faut bien admettre que de temps en temps, elle se répète en tirant sur les mêmes ficelles du retour du passé et des fantômes qui rôdent dans les ruelles obscures, les circonvolutions d’une mémoire faillible.

Armino semble être quasiment une réplique de la narratrice de Rébecca au début du roman éponyme, il est de ces personnages invisibles qui se fondent dans le décor. Célibataire, plutôt lisse, accommodant, il s’est coulé dans son rôle de guide touristique qu’il joue à la perfection. Il fait le même circuit de puis trois ans, employé par la compagnie Sunshine Tour, entre Florence, Rome et Naples, il connaît sur le bout des doigts les incontournables comportements des groupes d’anglais et d’américains. Diplomate, il règle le ballet des  horaires et inévitables travers, voire mesquineries de ces néophytes qui étaient encore des barbares hirsutes alors que Rome dominait le monde civilisé. Mais Armino est souple, et ne leur en veut pas trop. Jusqu’à ses onze ans, il a vécu dans la petite ville de Ruffano, et c’est la silhouette d’une mendiante avachie sous un porche d’une église romaine, sentant l’alcool et le rance qui va le ramener dans la bourgade. Cette vieille femme serait Martha, celle qui veillait sur lui et son frère, alors que sa famille était encore une famille.

Le père était surindentant du palais ducal, le conservateur des tableaux et vielles pierres. Il est mort dans un camp de prisonniers durant la seconde guerre mondiale, son frère ainé, Aldo a disparu pendant un combat aérien et sa mère est devenue la maitresse d’un commandant nazi au bras duquel elle a quitté la ville, entrainant Armino dans son sillage plutôt chaotique. Bien des années plus tard, le personnage reste hanté par les souvenirs de son frère, qui pouvait être ange ou démon, lui insuffler des peurs bleues, soufflant sur les craintes enfantines dans les ombres des tableaux et des retables.

Mais lorsque Armino retourne à Ruffano, ce passé de vieilles pierres est animé par la modernité de la vie étudiante, le ballet des vespas, les nouvelles infra structures touristiques. Il n’empêche que d’étranges rumeurs circulent autour d’une figure maléfique ; celle du duc Claudio, prince de la Renaissance que l’on disait fou et pervers et qui se serait jeté du haut de la tour ducale en se prenant pour le fils de dieu.

Les aller retour entre présent et passé sont rudement mal ficelés dans le Ruffano des années 60, peu diluable dans les ombres qui hantent le personnage, les forces obscures en marche sont incongrues, fleurtant avec une évocation confuse des relents du fascisme et le despotisme de Claudio qui fait écho. L’alter égo d’Armino, sa Rebecca à lui, sent le souffre à plein nez, sans subtilités. et le décor Renaissance fait carte postale.

Du coup, il me reste la nostalgie d’avoir déjà lu les grands Daphné du Maurier … mais le plaisir d’une première participation au mois anglais et au challenge petit bac , première ligne, catégorie animal 

Logo-le-Mois-anglais-2022Petit bac 2022

Publicité

14 commentaires sur “Le vol du faucon, Daphné Du Maurier

Ajouter un commentaire

  1. Daphné du Maurier avait un besoin souvent financier afin de pouvoir réaliser les travaux de son manoir Menabilly dans les Cornouailles et peut-être qu’à force ne prenait-elle pas autant de soin à l’écriture de ses romans prise dans l’urgence de publier 🙂 En tous les cas celui-ci je n’en avais jamais entendu parler …..

    J’aime

  2. Je ne connaissais pas ce titre de Daphné du Maurier. Pour le moment, j’ai lu d’elle « Rebecca » et « L’auberge de la Jamaïque » : j’ai adoré ce dernier.

    J’aime

    1. Ha oui ! L’auberge de la Jamaïque, quel régal ! Plein de romantisme gothique, du daphné du Maurier à la sauce des hauts de hurlements … Rebecca est plus calme, mais génial aussi. Si tu aimes, je te conseille Ma cousine Rachel et Le général du roi.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un Site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :