La terre qui penche, Carole Martinez

Dire que je me suis précipitée sur le dernier Carole Martinez serait un terme faible. Disons que je l'ai arraché des mains de mon homme qui me l'apportait, genre chevalier blanc surgit de la librairie avec un trésor tout chaud. Du moins, c'est comme cela que je l'ai vu, à ce moment là. J'ai donc... Lire la suite →

Publicités

Du domaine des murmures, Carole Martinez

Comme un long rêve qui s'étire dans un Moyen Age chimérique et brutal, ou un air de madrigal couvert, par intermittence, du fracas des armes et des hennissements des coursiers fabuleux, des épées qui tranchent et transpercent les nouveaux nés. Ne pas s'arrêter, surtout pas, au quatrième de couverture, peu engageant. (Qui a pu écrire... Lire la suite →

Le coeur cousu, Carole Martinez

Parce qu'il y a plein d'autres choses dans les livres que les livres. Surtout à "Étonnants voyageurs". Il faudrait raconter toutes les rencontres. Y'aurait un côté arrière garde. Alors une année, c'était Carole Martinez.ça avait  commencé l'année d'avant, cette histoire. Dernier jour, dernière heure. Le truc débile : le prix "Ouest France". Tout lecteur breton... Lire la suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑