Les bosniaques, Vélibor Colic

De ce livre-là, je me suis approchée avec circonspection, avec des petits pas de côté, parce que c'est un de ceux de Vélibor Colic en colère, voire en rage. Le premier publié en français, me semble-t-il, écrit en serbo crate, à partir de notes prises par l'auteur alors qu'il était soldat, pendant la guerre dite... Lire la suite →

Sarajevo Omnibus, Vélibor Colic

Après un roman « a capela », « Archanges », Vélibor Colic ( prononcer « tcholitch ») dit avoir fait un roman en forme d’  « omnibus cinématographique » : il transporte effectivement pas mal d’images et comporte cinq wagons : un pont, un archiduc, un livre sacré, un salaud de la pire espèce, et enfin, un affabulateur mirifique, entre autres voyageurs dans le temps.... Lire la suite →

Archange, Vélibor Colic

" La teinte du papier sur lequel cet ouvrage a été imprimé est le résultat d'une recherche soucieuse d'un plus confort de lecture : le coefficient de lisibilité est en effet jugé optimal, sous condition d'un bon éclairage ambiant". 

Etonnants voyageurs 2013 (1)

Moisson de la première journée  :deux phrases cultes : (dont je ne me souviens plus, mais A.M. les a notées) (à lire en commentaire)Un sac rose et orange avec écrit "Le livre de poche 60 ans" dessus, et des livres dedans et le reste de mon croissant mangé devant Vélibor Colic pendant qu'il nous racontait au... Lire la suite →

Jésus et Tito, Vélibor Colic

Vélibor Colic ( désolée, Vélibor si tu passes par ici, mais je ne peux pas mettre sur ton nom les accents qui y sont normalement), on l'a entendu au festival malouin, l'année de la "littérature des Balkans" ou quelque chose comme ça ...Enfin, entendu n'est pas vraiment le mot. Ce type, une espèce de musclor... Lire la suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑