Faut pas prendre les cons pour des gens, E. Reuzé et N. Rouhaud

La parenté avec Fabcaro est inévitable, une planche raconte une histoire, le dessin est crayonné, les couleurs en applications sans relief, l'humour est grinçant, jouant sur l'absurde de l'infra ordinaire. Mais alors que Fabcaro se concentre essentiellement sur le couple et les clichés du couple moderne, les auteurs de cette bande dessinée élargissement l'horizon des... Lire la Suite →

Dieu, le temps, les hommes et les anges, Olga Tokarczuk

Ce que ce livre n'est pas : une sage familiale. Et pourtant si, puisque l'on suit les tribulations d'une même famille, dans un même village, Antan, sur trois générations : Geneviève et Michel, les propriétaires du moulin, puis Misia, leur fille, ses amours avec Michel, sa maison pleine d'odeurs, d'enfants, et d'histoires qui en entrent... Lire la Suite →

Protocole gouvernante, Guillaume Lavenant

Le protocole est au futur et s'adresse à une jeune femme, dont on ne sait rien. Elle doit suivre les indications rédigées dans ce mode d'emploi étrange à la lettre,  et poursuit un but mystérieux qui passe par la déstabilisation du couple qui l'engage pour s'occuper de leur petite fille, à domicile. Le couple est... Lire la Suite →

Les testaments, Margareth Atwood

Dans cette "suite", l'auteure retourne le monde de La servante écarlate pour en montrer les dessous. Elle en ouvre les portes par trois voix de femmes, mais aucune n'est servante. La première est celle de tante Lydia, tapie dans l'ombre de l'institution des tantes, Ardua Hal. Elle tisse les fils de la chute, assistée par... Lire la Suite →

Dérangé que je suis, Ali Zamir

Dérangé est dérangé mais organisé. Ses vêtements portent sur le dos l'inscription du jour de la semaine. Tous les jours, il les lavent et les pend sur le fil de sa courette. Tous les matins, il se bat contre les poules du voisin qui fiente dessus. Tous les matins, dérangé se rend au port de... Lire la Suite →

Killarney blues, Colin O’Sullivan

Killarney est un village de carte postale irlandaise, pubs, musique, et calèches tirées par des chevaux, tout y plait aux touristes, surtout américains, présents en grand nombre, même si certains habitants disent qu'il y en a de moins en moins. Mais bon, il y a toujours des mauvaises langues et des défaitistes, il y en... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑