Notre quelque part, Nii Ayikwei Parkes

Un roman qui fait se côtoyer deux genres : le polar scientifique à l'anglaise, et le roman social ethnologique, les deux sauces sont appréciables mais se fondent mal entre elles, comme les deux mondes qui sont juxtaposés : Accra, sa modernité corrompue par les pires des valeurs du post colonialisme, et le petit village de... Lire la Suite →

Publicités

Des gens d’importance, Mariah Frédéricks

Jane Prescott est domestique à New York dans les années 1910. Elle connait très bien les codes et les usages qui se pratiquent dans les grandes familles de la ville, et les préséances matrimoniales qui y règnent. Elle a été engagée pour ses compétences dans une famille qui n'appartient pas encore vraiment au beau linge.... Lire la Suite →

Par amour, Valérie Tong Cuong

Le Havre, deux soeurs, Emeline, la sage, et Muguette, la plus fofolle, que l'avancée de l'armée allemande jette sur la route de l’exode avec leurs enfants. Leurs hommes sont sur le front, sans doute, à la guerre sûrement. On ne sait pas trop ... Dans cette fuite, chaque personnage révèle rapidement son petit caractère et... Lire la Suite →

Par le vent pleuré, Ron Rash

Bill et Eugène sont frères, seulement voilà, Bill est l'aîné, ce dont Eugène, le narrateur,  lui tient toujours quelque peu rigueur. Sans compter qu'ils n'ont pas vraiment tourné pareil ; Eugène carbure au whisky sans discontinuer depuis tellement de temps qu'il a arrêté de se dire qu'il aurait pu être écrivain. Bill est chirurgien, un... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑