Par le vent pleuré, Ron Rash

Bill et Eugène sont frères, seulement voilà, Bill est l'aîné, ce dont Eugène, le narrateur,  lui tient toujours quelque peu rigueur. Sans compter qu'ils n'ont pas vraiment tourné pareil ; Eugène carbure au whisky sans discontinuer depuis tellement de temps qu'il a arrêté de se dire qu'il aurait pu être écrivain. Bill est chirurgien, un... Lire la Suite →

Publicités

Sucre noir, Miguel Bonnefoy

Une fable philosophique de fort bon aloi, sans le goût profond d'un beau butin de lecture, soit, mais prometteur de senteurs futures d'écriture.

Bellefleur, Joyce Carol Oates

Un pavé hors catégorie sur tous les plans, un pavé qui déborde de récits et de personnages, hors genres, hors normes, comme l'histoire de la famille qui nous est contée, saga, tragédies, romances gothiques, dans cet univers, seul le banal fait mauvais genre. Les Bellefleur furent richissimes. Un de leurs ancêtres, Henry, bâtit leur royaume... Lire la Suite →

Les petites chaises rouges, Edna O’Brien

Des chaises rouges ont été installées à Sarajevo, en 2012, pour commémorer le début du siège de la ville par l'armée serbe. 11 541 chaises dont 643 petites, pour chaque enfants tués par les snipers ou les soldats installés sur les hauteurs, autour de la ville. C'est donc un roman hommage. Moi, l'hommage, je comprends,... Lire la Suite →

Meurtres à Willow Pond, Ned Crabb

Agatha Christie est transposée dans le Maine, dans un camp de pêche de luxe, un lodge, Willow Pond, aussi fructueux en poissons qu'en source de revenus et qu'en rancœurs familiales. Les ingrédients british prennent la couleur locale. La pêche au black bass remplace le golf et l'élégance aristocratique est mise à mal par des personnages... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑