Les locataires de l’été, Charles Simmons

Si vous avez lu Premier amour de Tourgueniev, vous pouvez passer ce titre. Si vous n'avez pas lu Premier amour de Tourgueniev, alors ce titre peut avoir un certain charme.

Publicités

En attendant Bojangles, Olivier Bourdeaut

Déjà, la dédicace m'a énervée, "Certains ne deviennent jamais fous ... Leurs vies doivent être bien ennuyeuses", la pétulance de la folie, ben voyons ! Déjà que je n'aime pas le pétillant en vin, en livre c'est pire, j'ai une tendance avérée pour le brut.

Tristesse de la terre, Eric Vuillard

Ce court récit évoque la mascarade du Wild West Show de Buffalo Bill, où la vérité de l'histoire amérindienne fut travestie par le faux mythique cow boy, pour la plus grande joie des spectateurs, et l'infinie tristesse d'une civilisation perdue.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑