Homesman, Glendon Swarthout

Dans les environs de Loup, dans le Nébraska, trois ans après leur arrivée dans les grandes plaines de l'Ouest à conquérir, quatre femmes sont devenues folles, dépossédées elles mêmes par des conditions de vie qui les ont aliénées à une terre, un mari ... Accablées, elles ont lâché prise. A 43 ans, Théoline ne peut... Lire la Suite →

Il n’est pire aveugle, John Boyne

J'avais adoré la plume satirique de l'auteur dans le machiavélique L'audacieux monsieur Swift, et c'est une plume trempée dans un tout autre vitriol que j'ai découvert dans ce roman qui s'ancre en plein dans une réalité sociale et politique bien concrète cette fois ci, celle de l'Irlande des années 2000-2010 qui découvre, horrifiée, la pédophilie... Lire la Suite →

Il était une ville, Thomas B. Reverdy

Lorsque Eugène débarque à Détroit, il est encore adepte de la théorie de Taylor, un peu échaudé par un échec en Chine, mais toujours attaché à l'idée qu'un employé peut améliorer son score, qu'une fois le score établi, ou l'objectif fixé par l'entreprise ( on peut aussi le dire comme cela) atteint, le système permet... Lire la Suite →

La tour, Doan Bui

Les Olympiades fut un projet utopiste en pleine euphorie urbaine pour les hauteurs et les complexes multi fonction des années 70. Les années Pompidou, et la glorification de la modernité donne le coup d'envoi pour l'édification de ce quartier de 55 tours en plein Paris, dans le XIII arrondissement, un espace qui n'était pas encore... Lire la Suite →

L’air était tout en feu, Camille Pascal

Camille Pascal est un auteur qui vous revisite l'histoire comme on retire les masques de cire officiels pour découvrir le vivant en dessous ... Et ça grouille de politique incarnée. L'époque choisie cette fois est la Régence de Philippe d'Orléans, le tout début du XVIIIème. Dans l'imaginaire, la Régence ça fleure bon le libertinage, les... Lire la Suite →

Zouleikha ouvre les yeux, Gouzel Iakhina

J'ai lu la préface de ce roman après juste une vingtaine de pages de ce récit , alors que je ne lis jamais les préfaces. Pour être honnête, je l'ai même relue après une autre vingtaine de pages ... Interloquée par l'écriture, le personnage, les lieux et l'univers Tartare. D'où sortait ce texte : un... Lire la Suite →

Un Site WordPress.com.

Retour en haut ↑