L’embaumeur ou l’odieuse confession de Victor Renard, Isabelle Duquesnoy

Victor Renard a des accointances avec Grenouille, le héros du Parfum de Suskin, en plus du nom qui le rattache à l'animalier. Comme lui, il est né dans les bas fond du Paris populaire. Un siècle plus tard, soit, mais c'est toujours le même ordre qui prévaut, les pauvres dans la boue sont menés par... Lire la Suite →

Publicités

Le chagrin des vivants, Anna Hope

Trois femmes et trois pertes, trois chagrins modulent la perte de ce qui aurait pu être si la guerre, celle de 14-18, n'avait pas vu les jeunes anglais s'engager pour aller mourir de l'autre côté de la Manche, laissant ces femmes sans corps pour les pleurer. C'est un des liens entre elles. Entre ces trois... Lire la Suite →

L’été des quatre rois, Camille Pascal

Le roman met 642 pages à raconter la chute de Charles X et la confiscation de la République par les modérés qui allèrent chercher par la culotte Philippe d'Orléans pour éteindre le feu qu'ils avaient allumé (pour être claire et ne pas se gourer de Philippe d'Orléans, celui-ci est le cousin de la branche cadette... Lire la Suite →

La nuit des béguines, Aline Kener

Dans le Paris du début du quatorzième siècle, tourmenté des pieds jusqu'à la tête du royaume par la peur des hérésies, sous le ciel où bientôt vont s'éparpiller les cendres des Templiers, se pelotonne une communauté de femmes, religieuses, et pourtant libres des règles monastiques : une antithèse qui est suspecte, forcément, et fermera la... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑