Peau d’homme, Hubert et Zanzin

Dans une Florence de la Renaissance, revisitée mais reconnaissable par les références aux artistes, à un certain art de vivre, et à la réincarnation de Savanarole, une vraie jeune fille de bonne famille attend la fin des transactions nécessaires à son futur mariage. Elle devait épouser le père d'une autre bonne famille et finalement, elle... Lire la Suite →

Avant la longue flamme rouge, Guillaume Sire

Phnom Penh sait lire les présages, et les éclairs qui parcourent la queue de la comète, le crocodile blanc de cinq mètres qui parcourt les eaux du Mékong et qui n'a fait qu'une bouchée d'un bateau, sont des signes qui ne trompent pas : le règne de Norodom Sihanouk, le prince du Cambodge, est bel... Lire la Suite →

Avant les diamants, Dominique Maisons

" Que faisais-tu avant d'avoir ces diamants ? - Je les voulais." Ces deux répliques, extraites du film "Casbah" de 1938 servent d'exergue au roman et conviennent parfaitement au premier personnage qui y prend place. Moffat, producteur de films de série Z, n'a aucun scrupule et veut les diamants du firmament d'Hollywood. Sa seule planche... Lire la Suite →

L’été de Katya, Trevanian

Il me reste peu de romans à lire de cet auteur à multiples facettes, et force est de constater qu'avec ce titre, il change encore de registre. Après le western crépusculaire d'Incident à Twenty mile, le polar urbain de The Main, l'hétéroclite roman d'espionnage de Shibumi, l'auteur se frotte au thriller psychologique qui fleure bon... Lire la Suite →

Maison de jour, maison de nuit, Olga Tokarczuk

La quatrième de couverture situe l'action en Basse Silésie ( mais d'ailleurs, peut-on parler d'action ...), dans un village proche de la frontière tchèque et que le régime communiste vient de tomber ... Pourquoi pas ... entre autres possibilités ... car les couches des temps et des espaces se chevauchent et se déploient en dehors... Lire la Suite →

Dernier requiem pour les Innocents, Andrew Miller

En cette fin de XVIII ème, un jeune ingénieur normand, de la Normandie bien rurale, mais quand même ingénieur ( enfin, disons qu'il a réalisé une passerelle d'agrément dans un jardin d'un aristocrate), débarque à Versailles. Un Versailles labyrinthique, poussiéreux, immobile, figé, où un ministre perruqué lui confie une mission à faire frémir les narines... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑