Les roses fauves, Carole Martinez

Le dernier roman de Carole Martinez est gorgé d'histoires, de belles histoires de femmes et de roses, d'enfants perdus ou oubliés dans des jardins andalous, ou dans les brumes bretonnes. Le hic, est que le petit poucet a oublié des cailloux dans sa course et qu'on s'y perd. Il y a l'histoire de Lola. Dans... Lire la Suite →

Le poids de la neige, Christian Guay Poliquin

Il s'est passé quelque chose qui a figé le monde, on ne saura pas exactement quoi. mais la panne a commencé l'été précédent, quelques heures de temps en temps, puis l'électricité revenait, ça passait, et puis de plus en plus souvent, et un jour, plus rien. L'hiver s'est installé au village, quelques-uns sont partis, ceux... Lire la Suite →

Une machine comme moi, Ian McEwan

1982, un retour en arrière futuriste, le monde est presque pareil à quelques différences près, certaines majeures pour la fiction : Alan Tuning a poursuivi ses recherches et est toujours actif, les Beatles n'ont pas perdu John Lennon et sortent un nouvel album, l'Angleterre rentre en guerre contre les Malouines et subit une déculottée patriotique... Lire la Suite →

Protocole gouvernante, Guillaume Lavenant

Le protocole est au futur et s'adresse à une jeune femme, dont on ne sait rien. Elle doit suivre les indications rédigées dans ce mode d'emploi étrange à la lettre,  et poursuit un but mystérieux qui passe par la déstabilisation du couple qui l'engage pour s'occuper de leur petite fille, à domicile. Le couple est... Lire la Suite →

Les testaments, Margareth Atwood

Dans cette "suite", l'auteure retourne le monde de La servante écarlate pour en montrer les dessous. Elle en ouvre les portes par trois voix de femmes, mais aucune n'est servante. La première est celle de tante Lydia, tapie dans l'ombre de l'institution des tantes, Ardua Hal. Elle tisse les fils de la chute, assistée par... Lire la Suite →

Shore, Sara Taylor

Le roman entrelace les époques et les personnages dans un lieu unique, les îles Shore, à peine reliées à la côte de Virginie. Ce territoire est mangé par la mer, les chemins sont pavés de coquilles d'huître dont la poussière colle aux pieds. C'est un paysage étrange où l'océan bouche l'horizon de la baie et... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑