Notre quelque part, Nii Ayikwei Parkes

Un roman qui fait se côtoyer deux genres : le polar scientifique à l'anglaise, et le roman social ethnologique, les deux sauces sont appréciables mais se fondent mal entre elles, comme les deux mondes qui sont juxtaposés : Accra, sa modernité corrompue par les pires des valeurs du post colonialisme, et le petit village de... Lire la Suite →

Publicités

Chère Ijeawele, Chimanda Ngozi Adichie, ou manifeste pour une éducation féministe

De passage dans une librairie pour faire nos provisions de départ, l'amie me pointe ce titre du doigt," tu devrais l'acheter, pour fifille". Moi, "c'est déjà fait". Fifille est féminine et féministe, moi, seulement féministe, et encore, ce n'est pas une étiquette que je me collerais sans nuances. Ce manifeste est en fait une longue... Lire la Suite →

Américanah, Chimamanda Ngozi Adichie

Qui pourrait avoir comme sous titre : " Comment une nigériane voit l'Amérique des blancs et des afro américains", c'est-à-dire, comment une nigériane devient une femme noire, vu qu'avant, elle était seulement nigériane, habitant Lagos, fille d'un petit fonctionnaire un peu snob et d'une mère excitée des églises. Cette jeune fille, parmi tant d'autres comme... Lire la Suite →

Blés de Dougga, Alia Mabrouk

Dougga dépend de Carthage et Carthage dépend de Rome. le peuple de Rome a faim et les terres de Dougga ont du blé à foison. L'empire commence à s'effriter, les Barbares ont remporté quelques victoires, et Dougga commence à le savoir. La protection accordée par l'Empire baisse la garde, alors que les impôts imposés aux... Lire la Suite →

Un Yankee à Gambora, Marius Nguié

Pour bien commencer ce petit livre et en savourer la voix, je conseillerais de commencer par la fin, par le court "Précis sur le Congo dans les années 80", voire par se documenter un peu avant sur la guerre civile au Congo Brazzaville.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑