Billy Wilder et moi, Jonathan Coe

Jonathan Coe a trouvé le moyen de rendre un hommage à un très grand du cinéma des années cinquante, le Billy Wilder en fin de splendeur hollywoodienne, celui qui tourne son avant dernier film, l'étrange Foédora. Pour ce panégyrique, l'auteur s'est incarnée dans une jeune fille anonyme, Callista, qui n'a d'yeux que pour le Billy.... Lire la Suite →

Sanditon, Jane Austen

De ce roman, Jane Austen n'a écrit que les onze premiers chapitres, et ce furent ces derniers écrits. Ils mettent en place les principaux protagonistes, la petite société bourgeoise, rurale, provinciale, où surgissent malgré tout quelques jeunes loups londoniens, très attractifs pour les jeunes filles qui composent un joli tableau de bord de mer. En... Lire la Suite →

Etés anglais, Elizabeth Jane Howard

En ce premier tome de la saga des Cazalet, deux étés sont contés, tout en contraintes superficielles, frivoles, insouciantes ... Le monde des Cazalet se décline en trois frères, trois belles sœurs, beaucoup d'enfants, de plus en plus d'enfants, une pléthore de domestiques, trois domiciles londoniens, une entreprise de bois précieux, fondée par le patriarche,... Lire la Suite →

Te laisser partir, Clare Mackintosh

Un polar,  convenu et efficace dans le genre convenu, avec un retournement de situation bien attendu, un thriller pour flemmarde hivernale, ce que je suis en ce moment ... Il commence par un accident radical. A Bristol, un petit garçon échappe à la main de sa maman, un soir de pluie, dans une petite rue... Lire la Suite →

Le cœur de l’Angleterre, Jonathan Coe

J'ai adoré retrouver Benjamin. Benjamin qui écoute la rivière, juste après avoir enterré sa mère. J'ai adoré retrouver les Trotter, les descendants des Trotters, retrouver les anciens de Bienvenu au club et Le cercle fermé. Ils ont vieilli bien sûr, mais plutôt bien dans l'ensemble, et si les illusions sont perdues, reste leur profonde humanité,... Lire la Suite →

Le complexe d’Eden Bellwether, Benjamin Wood

Cambridge, au royaume où les étudiants aisés circulent à vélo, où l'ombre des universités prestigieuses planent et, majestueuses, dominent de leur superbe les habitants, un jeune homme ordinaire, Oscar, aide soignant, rentre à pied de son travail. Il l'aime son travail, la maison de retraite de Cedar Brook, au parc élégant, il apprécie l'indépendance qu'il... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑