Aux printemps des monstres, Philippe Jaenada

1964 est l'année de la disparition de Luc Taron, 11 ans, chaussettes rouges, culotte courte, polo bleu roi, et surtout pas bleu marine, la nuance du détail est un des plaisirs tatillons dont se nourrit le récit et notre plaisir s'en décuple ... 1964 est aussi l'année de naissance de l'auteur et le jour de... Lire la Suite →

Francis Rissin, Martin Mongin

Ecrire une note sur Francis Rissin est peut-être ajouter un épisode de plus au long récit de l'épopée de Francis Rissin dont il est question dans ce pavé, du début à la fin, sans que l'on sache qui est véritablement Francis Rissin : sûrement un personnage qui a fasciné les foules, mis en place un... Lire la Suite →

Un colosse, Pascal Dessaint

Le colosse est Jean Pierre Mazas, un paysan taiseux, dur à la tache, métayer exploité comme tous les autres par le maître du domaine, celui qui possède le château surplombant le petit village de Montastruc, pas loin de Toulouse. De sa vie, on n'en aurait rien su si il n'avait été un géant, mesurant plus... Lire la Suite →

Rue des archives, Michel Del Castillo

Portrait d'une mère indigne, ce texte n'a pourtant pas d'accent de revanche, ni de règlement de compte, ni même de réconciliation, la tonalité en est atypique, la construction non linéaire ne livre pas tous les secrets des méandres de la vie de Candida, la mère, qui abandonne au fil de sa route chaotique tous ses... Lire la Suite →

Entre fauves, Colin Niel

Dans ce roman, il y a deux types de fauves, ceux victimes des commerces des hommes, des circuits de safaris, du goût pour le trophée sauvage, pour le plaisir de la traque, le fauve comme un cadeau d'anniversaire ... et l'autre fauve "celui qui survit tapis au fond de nos tripes", c'est ainsi que l'exergue... Lire la Suite →

Par les routes, Sylvain Prudhomme

Sacha, le narrateur, a la quarantaine, il est écrivain, peintre, et a décidé de changer sa vie parisienne pour une plus provinciale. Un peu par hasard, il choisit V., au sud de la France, une ville moyenne, où il semble faire bon vivre, même en hiver, et où il pense ne connaître qu'un vague cousin.... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑