Station Eleven, Emily St John Mandel

La nuit où le célèbre acteur Arthur Leander meurt en jouant le Roi Lear sur la scène de l'Elgin thater de Toronto, sous les yeux de Jeevan Chauhary, sauveteur impuissant, et de la toute petite version enfantine de Cordélia, est la dernière où le monde civilisé a fonctionné avec tous ses possibles allumés. En effet,... Lire la suite →

Publicités

Nous avons toujours vécu au château, Shirley Jackson

Deux sœurs, Mary Katherine et Constance Blackwood, et leur vieil oncle infirme et radoteux , vivent en reclus volontaires dans la demeure des Blackwood, entourés d'un gigantesque parc, de hauts murs, et de la haine des villageois. L'accès au château est fermé par des cadenas et protégé par les incantations magiques de la cadette, Mary.... Lire la suite →

A vol d’oiseau, Graig Johnson

La fille de Walt Longmire doit se marier. C'est prévu depuis au moins trois tomes, mais là, c'est sûr, Walt va devoir laisser sa fille adorée rejoindre officiellement la famille de Vic (son assistante, à l'occasion son amoureuse (même si ce terme la ferait bondir comme une soupape ébouillantée). En attendant la cérémonie, le shérif... Lire la suite →

La ballade du café triste, Carson McCullers

Tu n'as jamais lu La ballade du café triste ? Tiens, c'est étonnant ! Cette remarque de mon homme aura eu raison du temps qui finissait par jaunir la couverture de ce recueil de nouvelles, en un accord quasi parfait avec la tonalité de la quatrième de couverture qui annonçait mélancolie, solitude, solitude d'amour ....... Lire la suite →

L’oiseau du bon dieu, James McBride

James Mc Bride raconte l'épopée anti abolitionniste de John Brown par les yeux du très jeune Henry Shakleford, esclave dont la mentalité se pliait très bien à sa condition, condition d'ailleurs qui l'avait façonné à très bien l'accepter.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑