A vol d’oiseau, Graig Johnson

La fille de Walt Longmire doit se marier. C'est prévu depuis au moins trois tomes, mais là, c'est sûr, Walt va devoir laisser sa fille adorée rejoindre officiellement la famille de Vic (son assistante, à l'occasion son amoureuse (même si ce terme la ferait bondir comme une soupape ébouillantée). En attendant la cérémonie, le shérif... Lire la suite →

Publicités

Mon Antonia, Willa Cather

Un roman de pionniers sans une seule trace d'Indiens dedans, même pas un tout petit dans le coin du cadre, moi, je dis, c'est étrange comme cadrage.

Tristesse de la terre, Eric Vuillard

Ce court récit évoque la mascarade du Wild West Show de Buffalo Bill, où la vérité de l'histoire amérindienne fut travestie par le faux mythique cow boy, pour la plus grande joie des spectateurs, et l'infinie tristesse d'une civilisation perdue.

Warlock, Oakley Hall

C'est un roman, un pavé, qui prend pied dans les origines du western, quand l'Ouest, jusque là sans aucune foi ni aucune loi, que celle de tirer plus vite que celui d'en face, a commencé à prendre du plomb dans l'aile, quand le chaos des cow-boys qui ne redoutaient aucune représailles, a commencé à se... Lire la suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑