Ils vont tuer Robert Kennedy, Marc Dugain

L'avantage, avec ce type de lecture, c'est qu'on connait déjà la fin.

Publicités

Mary Anne, Daphné du Maurier

Mary Anne Clark fut la trisaïeule de Daphné du Maurier, une aïeule à sa mesure, ou qu'elle taille à sa mesure, mais qui plante quand même un peu sa plume dans une biographie qui traîne en longueur.

Tristesse de la terre, Eric Vuillard

Ce court récit évoque la mascarade du Wild West Show de Buffalo Bill, où la vérité de l'histoire amérindienne fut travestie par le faux mythique cow boy, pour la plus grande joie des spectateurs, et l'infinie tristesse d'une civilisation perdue.

Manderley for ever, Tatiana de Rosnay

Suite à mon  enthousiasme pour La petite femelle, je me suis laissée dériver vers une autre biographie. Comme j'aime les livres de Daphné Du Maurier, d'un amour sans faille depuis qu'Ingannmick m'a relancée dans Rebecca, je suis passée outre la renommée grand public un peu facile d'effets de l'auteure de la dite biographie, en me disant que... Lire la suite →

La petite femelle, Philippe Jaenada

Lecteur de bonne foi, passe ton chemin, car "La petite femelle", ce n'est même plus vraiment un roman, mais une entreprise résolue, convaincue ( et même de mauvaise foi, ce qui fait que j'adore) de réhabilitation de Pauline Dubuisson, et roman ou pas, c'est juste excellent.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑