Billy Wilder et moi, Jonathan Coe

Jonathan Coe a trouvé le moyen de rendre un hommage à un très grand du cinéma des années cinquante, le Billy Wilder en fin de splendeur hollywoodienne, celui qui tourne son avant dernier film, l'étrange Foédora. Pour ce panégyrique, l'auteur s'est incarnée dans une jeune fille anonyme, Callista, qui n'a d'yeux que pour le Billy.... Lire la Suite →

La veuve des Van Gogh, Camilo Sanchez

Après avoir participé au mois latino américain avec un titre d'un auteur "hors nationalité" mais se déroulant entièrement dans la géographie concernée, ( Rouge Brésil de Rufin), je me suis amusée à faire l'inverse. Camilo Sanchez est argentin, et ce titre, comme son nom l'indique, n'évoque que des paysages européens, et encore, seulement ceux peints... Lire la Suite →

Rouge Brésil, Jean Christophe Rufin

La plume aventureuse de Rufin plonge souvent dans l'histoire. Pour ce titre, c'est celle de la colonisation du Brésil.  Une toute petite colonisation, en fait, et même pas une vraie, puisqu'elle n'a duré que deux ans, sur une île minuscule de la baie de Rio, et qu'elle fut un échec, un désastre, une défaite complète... Lire la Suite →

La chambre des dupes, Camille Pascal

La Pompadour n'est pas encore rentrée en scène, la Du Barry encore moins, c'est le temps du règne des soeurs Maily, une fratrie qui se succède dans le lit du roi Louis XV, à croire que ce dernier n'aime pas trop changer le goût de ses saveurs libertines. La reine, Marie Levinska, ne compte pas,... Lire la Suite →

L’empreinte, Alex Marzano-Lesnevich

Jérémy a disparu avec son fusil à balles BB. Il est passé chercher son copain dans la maison voisine de la sienne. C'est Ricky qui a ouvert la porte,  qui l'a tué, puis caché dans le placard de la chambre qu'il louait à un couple désargenté, en échange de baby sitting ... Lorelei Guillory, la... Lire la Suite →

Eugénia, Lionel Duroy

Eugénia, jeune étudiante de l'université de Jassy, Roumanie, est tombée amoureuse, lors d'une conférence mouvementée de l'auteur de Depuis 2000 ans, Mihail Sebastian, de son vrai nom, Josif Mechter, romancier, dramaturge à succès, mélancolique, tourmenté, et juif. Et dans la Roumanie de la fin des années trente c'est juif qui compte, pas le talent. Eugenia... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑