Sanditon, Jane Austen

De ce roman, Jane Austen n'a écrit que les onze premiers chapitres, et ce furent ces derniers écrits. Ils mettent en place les principaux protagonistes, la petite société bourgeoise, rurale, provinciale, où surgissent malgré tout quelques jeunes loups londoniens, très attractifs pour les jeunes filles qui composent un joli tableau de bord de mer. En... Lire la Suite →

La fenêtre des Rouet, Simenon

Grâce mon parti pris de  " lectures de feignasse", (et aussi avec un coup de pouce d'Ingannmic) je suis tombée sur ce petit bijou, un Fenêtre sur cour dans l'univers du Paris des années 30-40, à l'allure intemporelle de la solitude d'une vie manquée, qui sent palpiter les autres, sans pouvoir rattraper le temps, à... Lire la Suite →

Le temps de l’innocence, Edith Wharton

Un récit sans beaucoup d'innocence, mais où l'on pénètre la perversité frivole d'une société guindée qui ne laisse pas de place à l'improvisation des cœurs et à la liberté des sentiments. En effet, c'est en une très brève soirée à l'opéra que l'horizon prévu de Newland Archer vire à la tempête sous un crâne. Dans... Lire la Suite →

Graine de sorcière, Margaret Atwood

A l'occasion du 400 ème anniversaire de la mort de Shakespeare, les éditions Hogarth ont commandé à huit écrivains des réécritures de plusieurs chefs d'oeuvre du dramaturge anglais : J. Winterson, A. Tyler, J. Nesbo, E. Saint Aubyn, H. Jacobson, G. Flynn, T. Chevalier et donc, Margareth Atwood, qui, dans Graine de sorcière s'empare de... Lire la Suite →

Frankie Adams, Carson Mc Cullers

Lors du festival " les jardins d'hiver", les auteurs invités présentent leurs coups de coeur et j'ai retenu ce titre présenté par Jeanne Benameur. Et je l'ai offert à fifille, persuadée qu'il allait lui coller à l'âme. Quelques jours plus tard, pas collée du tout, elle me met au défi de le lire à mon... Lire la Suite →

L’ainé des Ferchaux, Simenon

Si Simenon s'est emparé d'un fait divers politico financier de type "scandale de Panama" dans l'époque trouble du colonialisme et de ses crimes, c'est en fait pour causer de bien d'autres choses, des tréfonds de l'âme humaine, disons en risquant la grandiloquence, alors que lui, il balance de l'humain sans état d'âme. Le face à... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑