Shim Chong, fille vendue, Hwang Sok-Yong

Le seul reproche que j'aurais fait à ce titre (mis à part son titre qui sonne comme une mauvaise autobiographie de gare ...) a été mis à mal par la lecture de la postface, ce qui fait que, à mon avis, c'est par là qu'il faut commencer, et ce qui fait aussi, que je n'ai... Lire la Suite →

Publicités

Notre quelque part, Nii Ayikwei Parkes

Un roman qui fait se côtoyer deux genres : le polar scientifique à l'anglaise, et le roman social ethnologique, les deux sauces sont appréciables mais se fondent mal entre elles, comme les deux mondes qui sont juxtaposés : Accra, sa modernité corrompue par les pires des valeurs du post colonialisme, et le petit village de... Lire la Suite →

L’ancêtre, Juan José Saer

"A cette époque, la mode était aux Indes", le narrateur est un de ces orphelins qui grouillent dans le port où les marins parlent de "villes parées d'or, du paradis sur terre, de monstres marins qui surgissent soudain de l'eau". Comme il n'a rien à perdre, le jeune garçon s'embarque comme mousse à tout faire.... Lire la Suite →

Taqawan, Eric Plamonton

Un taqawan est un saumon qui revient pour la première fois dans sa rivière natale, après avoir passé trois ans en mer. C'est un mot indien, de la tribu des Micmacs dont l'équilibre ancestral reposait sur la pêche dudit saumon. Le taqawan retrouvait sa route à lui grâce à l'odeur des rivières. L'idée est celle... Lire la Suite →

La route des Indes, E.M. Forster

La cité de Chandrapore offre peu d'intérêt, elle n'est pas vraiment belle, ni vraiment exotique, le Gange n'y est même pas majestueux, juste sale. Les colons anglais l'administrent sans passion, dans une routine écrasée par la chaleur, la moiteur, dans une indifférence agacée vis-vis des habitants. Il y a bien ces fameuses grottes que l'on... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑