Le grand monde, Pierre Lemaitre

Beyrouth, immédiate après guerre. Une savonnerie prospère, "les savons du Levant". Sur la façade, Pelletier et fils. Comme chaque année, la famille subit le pèlerinage Pelletier : Louis le père, en tête de cortège, fier de ses savons. Pour ses fils, c'est plus glissant. L'ainé, Jean, dit Bouboule, après avoir démontré son incapacité à prendre... Lire la Suite →

Rouge Brésil, Jean Christophe Rufin

La plume aventureuse de Rufin plonge souvent dans l'histoire. Pour ce titre, c'est celle de la colonisation du Brésil.  Une toute petite colonisation, en fait, et même pas une vraie, puisqu'elle n'a duré que deux ans, sur une île minuscule de la baie de Rio, et qu'elle fut un échec, un désastre, une défaite complète... Lire la Suite →

Sous le soleil qui brûle, Hoai Huong Nguyen

Tuan, la quarantaine solitaire et exilée, est perdu de nostalgie. Dans la forêt de Chantilly, à la recherche des premières jonquilles, c'est le parfum des odelettes de Nerval qui viennent aux narines, et aussi les silhouettes de ses filles du feu, mi fées, mi sorcières, Sylvie, Angélique et autres sylphides fantastiques ancrées dans les légendes... Lire la Suite →

L’ainé des Ferchaux, Simenon

Si Simenon s'est emparé d'un fait divers politico financier de type "scandale de Panama" dans l'époque trouble du colonialisme et de ses crimes, c'est en fait pour causer de bien d'autres choses, des tréfonds de l'âme humaine, disons en risquant la grandiloquence, alors que lui, il balance de l'humain sans état d'âme. Le face à... Lire la Suite →

Une si longue lettre, Marianna Bâ

Ramatoulaya écrit à son amie de toujours, Aïssatou, exilée au USA, alors qu'elle est au Sénégal. Son mari, Modou vient de mourir subitement d'une crise cardiaque. L'ex mari d'Aïssatou, Mawdo, médecin, n'a pas pu le sauver et voilà Ramatoulaya veuve et désemparée face à la charge qui lui incombe désormais, dix enfants mais aussi le... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑