Le rouge vif de la rhubarbe, Audor Ava Olafsdottir

Augusta a sûrement été conçue dans le champ de rhubarbe du haut du village durant l'un des quatre jours, où son père, un marin de passage, s'est attardé sur l'île au bras de la jeune fille passionnée d'oiseaux qu'était sa mère. Elle aussi s'est d'ailleurs envolée de la petite communauté qui vit de ses rituels... Lire la Suite →

Le gardien des choses perdues, Ruth Hogan

Laura a une vie d'une banalité confondante, elle vit seule, dans un petit appartement, à moitié déprimée, sans aucune confiance en elle, un passé qui la plombe et pas vraiment de projets d'avenir non plus. Divorcée d'un amour de jeunesse, Vince, qu'elle a épousé on ne sait trop pourquoi, elle a laissé tomber des études... Lire la Suite →

Eleanor Oliphant va très bien, Gail Honeyman

Eleanor n'a pas les bonnes manières qui vont avec les codes sociaux. Elle ne les comprend pas bien, ne les envie pas, les regarde d'un œil étrange et interrogateur. Elle ne fréquente personne, et sa brusquerie écarte d'elle l’apitoiement. Et pourtant, pour le lecteur, Eleanor est terriblement attachante, parce qu'il est le seul à la... Lire la Suite →

Des gens d’importance, Mariah Frédéricks

Jane Prescott est domestique à New York dans les années 1910. Elle connait très bien les codes et les usages qui se pratiquent dans les grandes familles de la ville, et les préséances matrimoniales qui y règnent. Elle a été engagée pour ses compétences dans une famille qui n'appartient pas encore vraiment au beau linge.... Lire la Suite →

Belgravia, Julian Fellowes

Un autre opus du scénariste de Downton Abbey, les mêmes ingrédients, moins les images, évidemment,  mais aussi sans  la classe chic de la série, et du côté des maîtres, et du coté des domestiques qui a  en fait le charme. (de la série, pas de ce livre) Du côté de la presque haute, il y... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑