Le vol du faucon, Daphné Du Maurier

Daphné du Maurier a beau être une de mes autrices préférées, il faut bien admettre que de temps en temps, elle se répète en tirant sur les mêmes ficelles du retour du passé et des fantômes qui rôdent dans les ruelles obscures, les circonvolutions d'une mémoire faillible. Armino semble être quasiment une réplique de la... Lire la Suite →

Un long moment de silence, Paul Colize

Stanislas Kervyn, 58 ans, a fait fortune dans l'informatique. Il n'a jamais connu son père assassiné par hasard, alors qu'il n'avait pas un an. Sa mère est décédée quelques années auparavant en murmurant des regrets énigmatiques. Stan est un solitaire, il a un fils qu'il ne voit jamais, il s'en est débarrassé après la mort... Lire la Suite →

Le grand monde, Pierre Lemaitre

Beyrouth, immédiate après guerre. Une savonnerie prospère, "les savons du Levant". Sur la façade, Pelletier et fils. Comme chaque année, la famille subit le pèlerinage Pelletier : Louis le père, en tête de cortège, fier de ses savons. Pour ses fils, c'est plus glissant. L'ainé, Jean, dit Bouboule, après avoir démontré son incapacité à prendre... Lire la Suite →

Maison de jour, maison de nuit, Olga Tokarczuk

La quatrième de couverture situe l'action en Basse Silésie ( mais d'ailleurs, peut-on parler d'action ...), dans un village proche de la frontière tchèque et que le régime communiste vient de tomber ... Pourquoi pas ... entre autres possibilités ... car les couches des temps et des espaces se chevauchent et se déploient en dehors... Lire la Suite →

Rue des archives, Michel Del Castillo

Portrait d'une mère indigne, ce texte n'a pourtant pas d'accent de revanche, ni de règlement de compte, ni même de réconciliation, la tonalité en est atypique, la construction non linéaire ne livre pas tous les secrets des méandres de la vie de Candida, la mère, qui abandonne au fil de sa route chaotique tous ses... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑