Les disparus, Daniel Mendelsohn

Depuis sa plus petite enfance, l'auteur est baigné dans la culture juive américaine. Cette mémoire des exilés est portée, silencieuse et bavarde, par de vieilles personnes, en assemblées familiales annuelles dans les appartements confinés de résidences de Miamy Beach, en Floride. les enfants et les petits enfants entendent leurs parents et ascendants multiples, directs ou... Lire la Suite →

Le fil des souvenirs, Victoria Hislop

Une histoire qui place ses personnages principaux dans la ville de Thessalonique, entre la fin de la première guerre mondiale et la fin de la deuxième et  se construit en un grand retour arrière, ce qui fait que dès le début, on sait qu'ils sont vivants. C'est rassurant et confortable. Voire un peu trop ...... Lire la Suite →

Le fleuve des brumes, Valério Varesi

La vallée du Pô déborde. Toutes les  côtes d'alerte sont au rouge. Dans le petit club nautique, un cercle de vieux briscards ne s 'en laisse pas compter par les alertes officielles. Les jeux de cartes et les petits verres sont un peu plus lents que d'ordinaire, on regarde beaucoup le rideau d'eau qui tombe... Lire la Suite →

Pas pleurer, Lydie Salvayre

Montse aurait du être domestique chez les Burgos, elle aurait dû même, au sens ou c'était son destin.  Fille de parents catholiques et travailleurs de la terre dans un petit village catalan d'avant la guerre d'Espagne, sa place était définie par la rigidité sociale, antédiluvienne, qui fait que chacun a une place et le bon... Lire la Suite →

Par amour, Valérie Tong Cuong

Le Havre, deux soeurs, Emeline, la sage, et Muguette, la plus fofolle, que l'avancée de l'armée allemande jette sur la route de l’exode avec leurs enfants. Leurs hommes sont sur le front, sans doute, à la guerre sûrement. On ne sait pas trop ... Dans cette fuite, chaque personnage révèle rapidement son petit caractère et... Lire la Suite →

Irezumi, Akimitsu Takagi

Parmi mes incohérences, il y a l'obstination à tenter de lire de la littérature japonaise, obstination tempérée par la conscience lucide que je n'y comprends rien. Kafka sur le rivage, je l'avais terminé avec un certain plaisir, et après, je me suis dit qu'il ne fallait pas gâcher l'interlude en renouvelant l'expérience. Seulement voilà, cette... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑