Notre quelque part, Nii Ayikwei Parkes

Un roman qui fait se côtoyer deux genres : le polar scientifique à l'anglaise, et le roman social ethnologique, les deux sauces sont appréciables mais se fondent mal entre elles, comme les deux mondes qui sont juxtaposés : Accra, sa modernité corrompue par les pires des valeurs du post colonialisme, et le petit village de... Lire la Suite →

Publicités

Sucre noir, Miguel Bonnefoy

Une fable philosophique de fort bon aloi, sans le goût profond d'un beau butin de lecture, soit, mais prometteur de senteurs futures d'écriture.

Liste de départ

  Il y a trois jours, c'était le jour crucial, ça rentrait ou ça rentrait pas .... J'avais  sondé la pile, pas moyen d'en enlever un, la variété de choix en pâtirait,  je ne pourrais pas hésiter, changer d'avis, en prendre pour laisser un autre ... ça me gâcherait les vacances. Donc, ils ont tous... Lire la Suite →

Les coulisses du blog (1)

Un tag qui circule sur les blogs que j'aime bien et qui m'a amusée, alors, je m'y lance, mais comme je suis bavarde , je vais découper en plusieurs morceaux, ce sera plus digeste ... Avis, critique, recension et/ou ressenti ? A vrai dire, je ne vois ni ne fais trop la différence, émettre un... Lire la Suite →

La sérénade d’Ibrahim Santos, Yamen Manai

Cette année, je ne suis passée qu'une brève journée à Étonnants voyageurs, et je n'ai assisté, par le grand des hasards, en plus, qu'à une seule rencontre. Mais ce fut une belle rencontre. D'abord entre deux des écrivains présents, Yamen Manai et Miguel Bonnefoy, et ensuite avec le public, conquis par les prestations orales des... Lire la Suite →

L’oiseau du bon dieu, James McBride

James Mc Bride raconte l'épopée anti abolitionniste de John Brown par les yeux du très jeune Henry Shakleford, esclave dont la mentalité se pliait très bien à sa condition, condition d'ailleurs qui l'avait façonné à très bien l'accepter.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑