Américan Dirt, Jeanine Cummins

Le roman préféré de Lydia est l'amour au temps du choléra. Elle est libraire à Acapulco et le soir, elle coupe des herbes aromatiques pour parfumer les plats qu'elle sert à Sébastian, son mari et Luca, son fils de huit ans, tout en écoutant d'une oreille compatissante à la radio les récits de la misère... Lire la Suite →

La bombe, Franck Harris

Rudolph Schnaubelt, pour fuir le patriotisme grandissant de son Allemagne natale, migre à New York en cette fin de XIX ème siècle qui voit se déverser le flot des "nouveaux arrivants" dans le nouveau monde. Les "anciens" ne leur laissent que les emplois précaires, mal payés, dangereux. Le rêve d'une vie meilleure se dissout pour... Lire la Suite →

Nous arrivons, Patrick Moncoeur

Après une traversée trépidante de la ville de Maiduguri, au nord du Nigéria, traversée menée par Jibril, de sa chambre sauna où il tente une douche avare d'eau, puis par les rues où pauvreté et violence font des petits miséreux des proies faciles pour fonctionnaires véreux, le jeune homme s'installe dans le refuge relatif du... Lire la Suite →

Les enfants verts, Olga Tobarczuk

Le narrateur, David Davidson est médecin. Venu d'Ecosse en passant par la France, il est attaché au service du roi de Pologne, Jean II Casimir, qui souffre de moults maux. Le corps royal est infesté, à l'image de son pays, d'envahisseurs qui le gangrènent. Les Suédois reprennent Varsovie, à mois que ce ne soient les... Lire la Suite →

Vladivostok Circus, Elisa Shua Dusapin

Je pratique assidument une politique de soutien aux librairies indépendantes, et dès que j'en croise une, je rentre pour acheter au moins un titre, pioché dans les coups de coeur, quand il y en a que je ne trouverais pas ailleurs. C'est ainsi que j'ai choisi ce titre, mis en avant dans la librairie de... Lire la Suite →

Tous les hommes sont menteurs, Alberto Manguel

Terradillos, journaliste, mène une enquête sur un auteur sud américain,  personnage qu'il souhaite saisir à travers plusieurs témoignages, dont le premier est celui d'un autre exilé, Manguel lui, même, ou du moins, un double romanesque de l'auteur, auteur qui dit d'ailleurs avoir très peu connu Bevilacqua, le sujet de la quête. Il l'a rencontré après... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑