La saison des feux, Céleste N.G

Le roman repose sur un principe binaire, il prend deux familles que tout oppose, les valeurs, le nombre, le passé et le présent, et fait brûler le torchon. Il brûle d'ailleurs dès le départ puisque l'histoire commence par l'incendie de la maison d'une des deux familles, celle des riches, les Richardson, famille modèle américaine de... Lire la Suite →

Publicités

Circé, Madeline Miller

Ce n'est pas parce que l'on est une nymphe mythologique qu'on a une vie de rêve, ce n'est pas non plus parce que l'auteure lui donne une voix inédite qu'elle est palpitante à entendre. A vrai dire, Circé est plutôt gnan gnan, elle passe son temps à se plaindre, papa Hélios ne s'occupe pas d'elle,... Lire la Suite →

Le testament d’Olympe, Chantal Thomas

Le roman  baigne dans la lumière crépusculaire d'un Louis XV triste et cruel, même pas par conviction, mais juste par ennui. Ce qui est presque pire. Dans le Bordeaux animé et marchand du XVIII ème siècle, deux sœurs, Ursule et Apolline subissent la faim et la misère derrière la façade familiale. Leur père, Georges Siméon... Lire la Suite →

Après la chute, Denis Lehane

La mère de Rachel, l’héroïne du roman, est l'auteure de "Remonter l'escalier", un best seller dans la genre "bien-être et vie pratique. Chapitre correspondant aux différents paliers de la trajectoire amoureuse d'un couple, de l'attirance mutuelle, à l'établissement conjugal. Au moment où le roman commence, à la première page, en fait, Rachel tue son mari,... Lire la Suite →

Aveu de faiblesses, Frédéric Vignier

Yvan a seize ans, et il est laid, gros, naïf, un peu stupide, du moins c'est ce que tout le monde pense, dont lui et sa mère., ce qui n'empêche pas leur relation d'être fusionnelle, au contraire. Depuis sa naissance, sa mère est persuadée qu'une telle laideur ne peut que cacher un génie précoce. Ce... Lire la Suite →

Eleanor Oliphant va très bien, Gail Honeyman

Eleanor n'a pas les bonnes manières qui vont avec les codes sociaux. Elle ne les comprend pas bien, ne les envie pas, les regarde d'un œil étrange et interrogateur. Elle ne fréquente personne, et sa brusquerie écarte d'elle l’apitoiement. Et pourtant, pour le lecteur, Eleanor est terriblement attachante, parce qu'il est le seul à la... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑