Le royaume désuni, Jonathan Coe

La famille Lamb vit dans un petit écrin de chocolat anglais, Bournville, ainsi nommée pour faire chic. L'image de la marque Caadbury est en-deça de celle des chocolatiers européens, dont la composition moins grasse des produits donnera lieu bien plus tard dans le récit, à un épisode satirique délicieux. Bournville a été construite selon les... Lire la Suite →

Blanc, SylvainTesson

J'ai beau adorer ce vilain gosse prétentieux, ce bad boy moralisateur, cette fois-ci, c'est un trop plein de bavardages, bien écrits, charmeurs, bien balancés, mais des bavardages saupoudrés quand même ... La blancheur du paysage rejoint celle du propos et hélas, non l'altitude des sommets, mais la profondeur des crevasses. Donc Tesson est reparti en... Lire la Suite →

Avant que j’oublie, Anne Pauly

Lorsque le père disparaît, il reste à faire le deuil d'un homme paradoxal, un père punk, dit la narratrice. Alcoolique, violent, perdu, égocentrique, tendre, amateur de haikus et de littérature zen, cherchant un  refuge :  la nature, l'alcool,  l'humour, décalé, provocateur. On fait quoi quand meurt un père cul de jatte, tyrannique, qu'il s'éteint sans... Lire la Suite →

Orange amère, Ann Patchett

Albert Cousin fait irruption chez Beverly et Fix, alors qu'une fête de baptême s'y déroule, celle de Frances, deuxième fille du couple. Bert ne connait personne, et pour cause, il n'a jamais été invité. En partant de chez lui, tout ce qu'il a trouvé comme cadeau est une bouteille de gin. La fête de famille... Lire la Suite →

L’Odyssée de Pénélope, Margaret Atwood

Les sirènes m'ont ramenée vers la figure de Pénélope revue et corrigée par des autrices contemporaines. Après la triste silhouette figée dans l'ennui de Sans plus attendre, je me suis tournée, grâce aux conseils laissés dans les commentaires, vers la version de Atwood, me disant qu'avec cette autrice, la Pénélope aurait peut-être, on peut rêver,... Lire la Suite →

Homesman, Glendon Swarthout

Dans les environs de Loup, dans le Nébraska, trois ans après leur arrivée dans les grandes plaines de l'Ouest à conquérir, quatre femmes sont devenues folles, dépossédées elles mêmes par des conditions de vie qui les ont aliénées à une terre, un mari ... Accablées, elles ont lâché prise. A 43 ans, Théoline ne peut... Lire la Suite →

Un Site WordPress.com.

Retour en haut ↑