L’équilibre du monde, Mistry la chaîne des lectrices ….

A la faveur d'une faiblesse d'une amie grande lectrice, j'ai  profité de son immobilisation forcée ( une rupture du talon d' Achille, ce qui est quand même, une blessure digne de sa connaissance du grec) pour lui porter un gros tas de livres (j'aime bien porter des gros tas de livres quand la lectrice ne... Lire la Suite →

Publicités

La nuit des béguines, Aline Kener

Dans le Paris du début du quatorzième siècle, tourmenté des pieds jusqu'à la tête du royaume par la peur des hérésies, sous le ciel où bientôt vont s'éparpiller les cendres des Templiers, se pelotonne une communauté de femmes, religieuses, et pourtant libres des règles monastiques : une antithèse qui est suspecte, forcément, et fermera la... Lire la Suite →

Station Eleven, Emily St John Mandel

La nuit où le célèbre acteur Arthur Leander meurt en jouant le Roi Lear sur la scène de l'Elgin thater de Toronto, sous les yeux de Jeevan Chauhary, sauveteur impuissant, et de la toute petite version enfantine de Cordélia, est la dernière où le monde civilisé a fonctionné avec tous ses possibles allumés. En effet,... Lire la Suite →

L’art de perdre, Alice Zaniter

Un versant de l'histoire de la décolonisation de l'Algérie, indispensable avant, après (ou sans, d'ailleurs), la lecture de Dans l'épaisseur de la chair de Ruys de Roblès : après le versant pied noir, le versant harki, si peu présent dans la dite grande histoire. Si les pieds noirs se sentirent aussi des perdants, pour les... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑