Sacrifices, Pierre Lemaitre

Retour aux fondamentaux, la trilogie Verhoeven, dont j'avais oublié le troisième tome sur mes étagères (et aussi que j'avais lu le second, mais pas le premier, ce qui fait que j'ai racheté Travail soigné, mais pas Alex, pour ensuite retrouver ce premier tome que je pensais être à part ...) Bref, même dans le désordre,... Lire la Suite →

Les chiens de Détroit, Jérôme Loubry

Je pense que je vais créer une nouvelle catégorie sur le blog, les "lectures pour feignasse qui s'assume", dédiée à mes lectures actuelles. Cette catégorie ne tient absolument pas compte de la qualité du livre, qui peut être de moyen à bon, le critère principal étant plutôt dans la posture de non curiosité intellectuelle que... Lire la Suite →

Octobre, Soren Sveistrup

Premier chapitre, court, percutant, radical,, c'est parti pour un thriller haletant ... 31 octobre 1989, Marius Larsen, se rend à la ferme des Orum pour éviter d'annoncer à sa femme qu'il n'a pas encore l'intention de prendre sa retraite et qu'il compte rester encore à la tête du commissariat de l'île de Mon, au nord... Lire la Suite →

Seules les bêtes, Colin Niel

Seuls les Causses, les Cévennes, le froid intense, l'immensité des paysages et de la solitude, peuvent rendre crédible une pareille histoire, qui, pas à pas, vous enchaîne dans le sillage d'un monde rural où chaque trace dévoile un peu plus de noirceur. Les indices sont semés, petits cailloux le long des lacets qui plongent de... Lire la Suite →

Dans son silence, Alex Michaelides

Alicia, artiste peintre tourmentée a tué son mari Gabriel. Lors d'un été caniculaire, elle a été retrouvée couverte de sang, un revolver à la main, devant lui, attaché à une chaise, le crâne explosé. Selon les lois de l'évidence, elle est coupable. Depuis, elle est muette, pas un mot ni pendant le procès ni pendant... Lire la Suite →

L’ainé des Ferchaux, Simenon

Si Simenon s'est emparé d'un fait divers politico financier de type "scandale de Panama" dans l'époque trouble du colonialisme et de ses crimes, c'est en fait pour causer de bien d'autres choses, des tréfonds de l'âme humaine, disons en risquant la grandiloquence, alors que lui, il balance de l'humain sans état d'âme. Le face à... Lire la Suite →

Un Site WordPress.com.

Retour en haut ↑