Back up, Paul Colize

Moi qui avait du mal depuis quelques temps à trouver un polar qui impulse rythme, suspens, personnages crédibles et atmosphère à couper au couteau et plume au cordeau, ben, voilà qui est fait. Ce thriller d'un auteur belge, que je ne connaissais pas, a l'exact tempo que je recherchais. On plonge dans le monde du... Lire la Suite →

L’inconnu de la poste, Florence Aubenas

Dans ce récit documentaire, la journaliste scrute le destin nébuleux et sinueux de Thomassin, acteur vagabond qui disparaît après chaque tournage dans les béances de sa vie cabossée dès le début, devenu par le hasard de sa seule présence, un suspect idéal pour le meurtre de la belle postière, Catherine Burgod, retrouvée derrière son comptoir... Lire la Suite →

Une île bien tranquille, Pascale Dietrich

Le choix de ce roman sur les étagères de ma librairie provient d'une de mes confusions mentales. Mes neurones m'infligent souvent des tenaces mots valises dont je ne peux me dépêtrer, et là, j'ai fait un auteur valise, fusionnant Pascale Dietrich et Hanalore Cayre. Mais si les deux noms n'ont rien à voir, il y... Lire la Suite →

Le consentement, Vanessa Springora

La curiosité l'a finalement emportée sur ma méfiance envers une littérature très médiatisée et je suis sortie essorée de ce récit. Vanessa, seize ans et déjà un peu cassée par une enfance délaissée, va consentir à être le nouvel amour, la nouvelle possession, la nouvelle muse, la nouvelle victime du prédateur G.M., pédophile revendiqué, légitimé... Lire la Suite →

El ultimo lector, David Toscana

Il y a des millénaires, le village d'Icamole était le fond d'un océan. On peut encore y trouver des nautiles, entre les figuiers de Barbarie qui remplacent les algues qui se balançaient au gré des courants sous marins. Aujourd'hui, par contre, Icamole est complétement à sec, au point que c'est de Vila de Garcia, la... Lire la Suite →

Siréna Séléna, Mayra Santos-Febres

Bienvenu dans le monde des shows en play back, des paillettes, du glamour, des folles, des gays, des drag-queens flamboyantes des bouges de Porto Rico, où se mettent en scène  les corps refaits,  marqués par la misère des bas fonds. Les fards sont épais, masquant les poils honnis qui sans pitié les renvoient au genre... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑