Cette main qui a pris la mienne, Maggie O’Farrell

Non seulement, le titre fait carrément nunuche, mais l'illustration de la couverture aussi, ce qui fait que, heureusement, le souvenir d'un autre titre de cette auteure, qui m'avait marquée, ( L'étrange disparition d' Esme Lennox) m'a poussé vers ce titre. Et cela aurait été dommage de se priver de l'histoire de deux battantes, deux femmes... Lire la suite →

Publicités

Station Eleven, Emily St John Mandel

La nuit où le célèbre acteur Arthur Leander meurt en jouant le Roi Lear sur la scène de l'Elgin thater de Toronto, sous les yeux de Jeevan Chauhary, sauveteur impuissant, et de la toute petite version enfantine de Cordélia, est la dernière où le monde civilisé a fonctionné avec tous ses possibles allumés. En effet,... Lire la suite →

Les coulisses du blog (1)

Un tag qui circule sur les blogs que j'aime bien et qui m'a amusée, alors, je m'y lance, mais comme je suis bavarde , je vais découper en plusieurs morceaux, ce sera plus digeste ... Avis, critique, recension et/ou ressenti ? A vrai dire, je ne vois ni ne fais trop la différence, émettre un... Lire la suite →

La ballade du café triste, Carson McCullers

Tu n'as jamais lu La ballade du café triste ? Tiens, c'est étonnant ! Cette remarque de mon homme aura eu raison du temps qui finissait par jaunir la couverture de ce recueil de nouvelles, en un accord quasi parfait avec la tonalité de la quatrième de couverture qui annonçait mélancolie, solitude, solitude d'amour ....... Lire la suite →

Deux remords de Claude Monet, Michel Bernard

Dans cette évocation biographique du peintre, j'ai bien vu le peintre, mais pas de remords (à moins qu'ils ne soient post mortem, ceux qu'il aurait eu en découvrant l'illustration de la couverture du livre, d'un fauvisme plus que douteux ?) L'intérêt de cette biographie (romancée, je pense, parce que quand même, il y a deux... Lire la suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑