Loin de la foule déchaînée, Thomas Hardy

Avec ce roman, j'ai l'impression d'avoir pris un bain de campagne anglaise, la vraie, celle des cartes postales. Il sent le beurre frais et le lait caillé, les moutons bien propres et l'herbe mouillée sous la lune des escapades amoureuses et sages dans les chemins creux du bocage, entre deux vallons et à perte de... Lire la Suite →

Publicités

L’été des quatre rois, Camille Pascal

Le roman met 642 pages à raconter la chute de Charles X et la confiscation de la République par les modérés qui allèrent chercher par la culotte Philippe d'Orléans pour éteindre le feu qu'ils avaient allumé (pour être claire et ne pas se gourer de Philippe d'Orléans, celui-ci est le cousin de la branche cadette... Lire la Suite →

Petite soeur, mon amour; Joyce Carol Oates

Pour cette nouvelle lecture commune,  Ingannmic et moi même avons choisi de nous inspirer d'une liste de questions, parfois un peu déstabilisantes, établies par Sophie Calle dans le cadre d'une de ses interviews (1). Nous n'avons pas tout retenu, et cela fait déjà une note (deux ... je viens de lire la sienne en avant... Lire la Suite →

Bellefleur, Joyce Carol Oates

Un pavé hors catégorie sur tous les plans, un pavé qui déborde de récits et de personnages, hors genres, hors normes, comme l'histoire de la famille qui nous est contée, saga, tragédies, romances gothiques, dans cet univers, seul le banal fait mauvais genre. Les Bellefleur furent richissimes. Un de leurs ancêtres, Henry, bâtit leur royaume... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑