Le testament d’Olympe, Chantal Thomas

Le roman  baigne dans la lumière crépusculaire d'un Louis XV triste et cruel, même pas par conviction, mais juste par ennui. Ce qui est presque pire. Dans le Bordeaux animé et marchand du XVIII ème siècle, deux sœurs, Ursule et Apolline subissent la faim et la misère derrière la façade familiale. Leur père, Georges Siméon... Lire la Suite →

Publicités

Le quai de Ouistréham, Florence Aubenas

Dans l'avant propos, la journaliste grande reporter part d'un constat : face à la notion de crise omniprésente et envahissante, elle n'arrivait pas à y mettre une réalité, et donc des mots sur le monde des pauvres, des précaires ... Alors, elle décide d'une immersion, sans tricherie. Elle devient madame Aubenas, quarante huit ans, aucune... Lire la Suite →

Petite soeur, mon amour; Joyce Carol Oates

Pour cette nouvelle lecture commune,  Ingannmic et moi même avons choisi de nous inspirer d'une liste de questions, parfois un peu déstabilisantes, établies par Sophie Calle dans le cadre d'une de ses interviews (1). Nous n'avons pas tout retenu, et cela fait déjà une note (deux ... je viens de lire la sienne en avant... Lire la Suite →

Irezumi, Akimitsu Takagi

Parmi mes incohérences, il y a l'obstination à tenter de lire de la littérature japonaise, obstination tempérée par la conscience lucide que je n'y comprends rien. Kafka sur le rivage, je l'avais terminé avec un certain plaisir, et après, je me suis dit qu'il ne fallait pas gâcher l'interlude en renouvelant l'expérience. Seulement voilà, cette... Lire la Suite →

La cabane des pendus, Gordon Ferris

Dans l'immédiate après deuxième guerre mondiale, à Londres, Douglas Brodie tente de devenir journaliste. Il s'est un peu égaré en route depuis que la démobilisation l'a laissé planté en Europe, traducteur improvisé lors des premiers procès des nazis, gardiens des camps. Il est resté entre deux mondes, a noyé son désarroi dans quelques bouteilles de... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑