Dieu n’habite pas la Havane, Yasmina Khadra

Cette lecture d'été est un devoir de vacances. Il s'agissait de me faire changer de regard sur l'auteur, dont les titres lus jusqu'ici, ne m'ont guère convaincus. Selon deux de mes amis, ce titre allait être la révélation. J'aime beaucoup mes amis, mais c'est loupé, pas de miracle, même, si, je l'avoue, au dernier tiers... Lire la Suite →

Publicités

Irezumi, Akimitsu Takagi

Parmi mes incohérences, il y a l'obstination à tenter de lire de la littérature japonaise, obstination tempérée par la conscience lucide que je n'y comprends rien. Kafka sur le rivage, je l'avais terminé avec un certain plaisir, et après, je me suis dit qu'il ne fallait pas gâcher l'interlude en renouvelant l'expérience. Seulement voilà, cette... Lire la Suite →

La cabane des pendus, Gordon Ferris

Dans l'immédiate après deuxième guerre mondiale, à Londres, Douglas Brodie tente de devenir journaliste. Il s'est un peu égaré en route depuis que la démobilisation l'a laissé planté en Europe, traducteur improvisé lors des premiers procès des nazis, gardiens des camps. Il est resté entre deux mondes, a noyé son désarroi dans quelques bouteilles de... Lire la Suite →

Chanson douce, Leïla Slimani

Le genre de titre que je regarde passer, moue à la bouche, sans aucune envie, lors des raouts de la rentrée littéraire. Il a fallu qu'une amie me le prête, que j'oublie de le lui rendre ( laissant passer un temps raisonnable mais sans aucune excuse valable pour ne pas l'avoir lu ...), que je... Lire la Suite →

Les hauts du bas, Pascal Garnier

Edouard Lavenant est un vieillard qu'en un premier temps, on apprécie détester. Il a quitté Lyon et son travail d'homme de loi et d'ordre, suite à un malaise, et pour raison médicales, il a installé sa carcasse grinçante à Rémusat, petit village de la Drôme aux accents provençaux. Qu'il ne goûte guère même si lorsque... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑