Chanson douce, Leïla Slimani

Le genre de titre que je regarde passer, moue à la bouche, sans aucune envie, lors des raouts de la rentrée littéraire. Il a fallu qu'une amie me le prête, que j'oublie de le lui rendre ( laissant passer un temps raisonnable mais sans aucune excuse valable pour ne pas l'avoir lu ...), que je... Lire la suite →

Publicités

Nous avons toujours vécu au château, Shirley Jackson

Deux sœurs, Mary Katherine et Constance Blackwood, et leur vieil oncle infirme et radoteux , vivent en reclus volontaires dans la demeure des Blackwood, entourés d'un gigantesque parc, de hauts murs, et de la haine des villageois. L'accès au château est fermé par des cadenas et protégé par les incantations magiques de la cadette, Mary.... Lire la suite →

Les hauts du bas, Pascal Garnier

Edouard Lavenant est un vieillard qu'en un premier temps, on apprécie détester. Il a quitté Lyon et son travail d'homme de loi et d'ordre, suite à un malaise, et pour raison médicales, il a installé sa carcasse grinçante à Rémusat, petit village de la Drôme aux accents provençaux. Qu'il ne goûte guère même si lorsque... Lire la suite →

Le sari vert, Ananda Devi

Un roman féminin, dont le féminisme est pris en charge par la voix d'un machiste haineux. En réalité, il n'est pas que machiste, il est surtout haineux , en particulier des femmes, mais à peine plus que du reste du monde.  Son surnom est Dokteur Dieu, c'est ainsi qu'il se voit, médecin infatigable, à défaut... Lire la suite →

Un singulier garçon, Kate Summercale

Juillet 1895, il fait torride sur le Londres de la révolution industrielle et sur ses fantasmes. La chaleur n'a sans doute rien à voir avec le crime commis par Rober Coombes, mais les fantasmes pèseront dans les explications et les commentaires sur "l'affaire de Plaistow" ou "La tragédie de Plaistow", selon les points de vue.... Lire la suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑